Manault Deva provoque en scène

C’est avec délice que nous avons écouté au théâtre La Bruyère les textes de Manault Deva, éditorialiste sur France Inter. Dans la pièce « Bons baisers de Manault », on parle des femmes, de leur relation avec les hommes, mais pas que…

Piquant, parfois osé ou cru, le ton des textes de Manault Deva ne laisse pas indifférent ! Et sur scène, la démarche anglaise de François Berléand, le célèbre acteur qui lui donne la réplique pour l’occasion, rend les scénettes encore plus drôles. Extraits.

Le 4×4

« Vous n’êtes pas beau mais vous vous trouvez beau. (…) Vous aimez les connes superficielles. Normal, vous êtes conducteur de 4 x4. Et quand on a un 4×4 on est comme ça. (…) On se fout de polluer la planète avec son engin du plaisir qu’est le 4×4. (…) Quand on n’a pas grand chose dans le caleçon, il faut avoir une grosse voiture, c’est bien connu ! »

Bon appétit

« Alors, vous êtes heureux de la société dans laquelle vous vivez ? Vous avez l’air de vous sentir comme un poisson dans l’eau. Normal, c’est la grande société décadente et gaspilleuse dont vous rêviez. Vous pétez et dormez dans des draps de soie confectionnés par des enfants et adultes sous payés, des esclaves. Mais ça ne vous dérange pas, l’Asie c’est tellement loin. (…) Vous regardez en dinant la grande messe de 20 heures, présentée par l’endive de service (…). Les horreurs de la guerre, les enfants rachitiques qui meurent dans les bras de leur mère en pleurs ne vous coupent pas l’appétit. (…) »

Vacances, j’oublie tout

« Nous sommes déjà mi-juillet et vous n’avez pas encore abandonné votre chien au bord d’une route ou d’une autoroute ? Normal, vous ne prenez vos vacances que début août et puis vous voulez en profiter encore quinze jours. Sentimental va ! Vous allez être triste, enfin, surtout vos enfants, hein ! Mais il faut ce qu’il faut. Le petit chiot tout mignon a grandi, il n’est plus aussi choupinet et l’hôtel où vous avez réservé n’accepte pas les animaux. Vous avez travaillé dur toute l’année et vous n’allez quand même pas vous privez de vos vacances à cause d’un animal ! (…) »

Une femme engagée

Manault Deva nous rassure : la société qu’elle dépeint à travers ses textes, « ce n’est pas ma vie, sinon je me serais déjà pendue ! » Cette éditorialiste est végétarienne parce qu’elle n’a pas envie de « manger du cadavre », avale du bio depuis le biberon ou presque, et pense qu’« il ne faut pas tomber dans le féminisme pur et dur. Les femmes ne doivent pas essayer de prendre la place des hommes » car les deux sexes sont « complémentaires ».

Bons baisers de Manault

Du mardi au vendredi à 18h30 jusqu’au 21 juin. Théâtre la Bruyère 9ème arrondissement de Paris. www.theatrelabruyere.com Prix des places : 26 ou 32 € selon la catégorie.

Les chroniques impertinentes de Manault Deva sont également regroupées ans son premier ouvrage « Bons baisers de Manault », Editions des Equateurs, 2010.

Vous pouvez en écouter certaines sur le site de Manault Deva : www.manault-deva.com

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone