Malvoyants, mettez vos lunettes !

©pro.sony.comEt pas n’importe lesquelles. Destinées à des personnes malvoyantes ou malentendantes, les toutes nouvelles lunettes  Entertainment Access Glasses de Sony intègrent dans leurs montures un système de sous-titrage et une bande son spécifique avec audiodescription. Les aveugles et les sourds ne vont pas en croire leur oreilles ni leur yeux (ou plutôt si).

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2013/03/Le-cinema-pour-tous-124110549.mp3|titles=Le-cinema-pour-tous]

Ces « smart lunettes » sont équipées de mini-projecteurs qui diffusent en holographie des sous-titres sur les verres. Ce qui donne l’impression aux malvoyants que le sous-titre s’affiche sur l’écran de cinéma. Grâce aux écouteurs intégrés, ils peuvent aussi écouter une bande son spéciale qui leur décrit l’action du film et donnes des informations supplémentaires. Mieux : ils peuvent regarder des films en 2D ou 3D grâce à un filtre que l’on pose sur ces lunettes, qui peuvent se porter sur des lunettes de vue classiques.

Où les trouver ?

Aux Etats-Unis, déjà 6 000 appareils sont utilisés dans plusieurs Etats. Depuis le mois de Février, certains cinémas Gaumont-Pathé de Paris, Toulouse et Montpellier s’en sont procuré et les louent aux spectateurs qui en font la demande.

Pour l’instant, les premiers essais semblent concluants malgré quelques mises au point, comme un petit décalage entre les paroles et les sous-titres. Cette nouveauté est d’autant plus intéressante que, la loi oblige les lieux publics à être accessibles aux handicapés. Cette innovation a donc une petite longueur d’avance. Quant aux théâtres et aux opéras, des applications similaires sont envisagées. L’idée étant bien sûr que la culture soit mise à la vue de tous !

Cette chronique « Bonne Nouvelle » a été diffusée le lundi 11 mars 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète les chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement » de Yolaine de la Bigne, enrichies de photos, de vidéos et de liens internet. 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.