Yolaine de la Bigne : Ma flamme tibétaine

Vous pensiez qu’il n’y avait que des sportifs musclés qui portaient la flamme ? Erreur ! Il y a aussi des gens tout blancs aux yeux cernés qui courent pour défendre les couleurs des JO. C’est lors d’une conversation avec le directeur marketing de Coca-Cola (partenaire historique des JO) qu’il me lance soudain « Ca vous dirait de porter le flamme ? » Euh…. Super, et le Tibet ?

Vous partez donc avec un petit drapeau tibétain autour du poignet, caché sous la manche. En bas des Champs-Elysées, à l’entrée de la place de la Concorde. Beaucoup de monde. Ambiance chaude. Flamme à la main, vous commencez à courir et après trois foulées, baissez votre manche. Aussitôt, vous entendez des hurlements No ! No ! et deux, trois, quatre – pas le temps de compter – Tortues Ninja en lunettes noires et jogging bleu vous sautent dessus, vous tirent le bras, veulent vous arracher la flamme, s’énervent, finissent par vous arracher votre pauvre petit drapeau (comment ? Avec un couteau sans doute). Quelques secondes plus tard : fin du scénario, y’a plus rien à voir, d’ailleurs personne n’a rien vu, tout est allé si vite….

Sauf qu’il y a encore une Tortue Ninja, l’exaspération débordante derrière ses lunettes noires qui vous tire par la manche …. Râââh, je lui brandis la flamme dessus en hurlant ! Il a été tellement surpris qu’il m’a lâché. Ah, tout de même, non mais ! Avant de partir, un CRS m’a complimenté (bravo, vous leur avez tenu tête !). Cela changera-t-il le cours des choses ? Rien n’est moins sûr. Mais le Dalaï Lama vous dirait qu’il faut garder espoir. Tandis que mon petit drapeau tibétain est quelque part, piétiné, sur la place de la Concorde….

Par Yolaine de la Bigne

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone