5 solutions pour réduire le gaspillage alimentaire

Des solutions contre le gaspillage alimentaire
gaspillage alimentaire

  • L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) travaille, avec ses partenaires, à la création d’un programme sur la réduction des pertes et gaspillages alimentaires. Idée phare, l’initiative « Save Food » vise à mettre en réseau les acteurs de l’industrie alimentaire (industrie de l’emballage, décideurs politiques, chercheurs…).
  • Chez vous, des gestes simples existent pour limiter le gâchis : préparer des menus avant de faire ses courses, faire des listes détaillées (et s’y tenir), apprendre à mieux conserver les fruits et les légumes, accommodez les restes… L’astuce de Laureline Bourit : « Evitez d’utiliser des boîtes genre Tupperware opaques ou du papier aluminium (en plus dangereux pour la santé) pour couvrir vos restes, car ils masquent le contenu et font oublier qu’il y a encore des aliments dedans ! »

Et vous, quels sont vos bons tuyaux pour éviter de gâcher ?

 

D’après le réseau d’associations FNE, il faut :

  • Clarifier les étiquettes pour que le consommateur perçoivent bien la différence entre la DLC (« Date limite de consommation », aussi appelée date de péremption) qui s’applique aux denrées rapidement périssables, de la DLUO (« Date limite d’utilisation optimale », aussi indiquée« À consommer de préférence avant le … »), date à laquelle les qualités du produit ne sont plus garanties.
  • Remettre en question le système d’élaboration de ces dates pour pouvoir les décaler pour certains produits.
  • Que le consommateur fasse travailler ses 5 sens : sentir, goûter, regarder, etc. avant de jeter !


(A relire, nos articles : « Comment éviter le gaspillage dans votre cuisine » et « Comment cuisiner les restes, les fanes et les épluchures »)

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone