L’Outre-mer s’affiche à Paris

Deux expositions font découvrir les départements et territoires d’Outre-mer français aux Parisiens. Les Antilles françaises, la Guyane, la Réunion, Mayotte, les îles Eparses, la Polynésie française, la Nouvelle-Calédonie, les îles Kerguelen… Autant de territoires qui font rêver mais restent souvent méconnus.


Cœur de Nature

Les grilles du jardin du Luxembourg accueillent 54 photos inédites depuis le 06 décembre 2011, et ce jusqu’au 15 janvier 2012. L’exposition Cœur de nature montre toute la beauté et la fragilité des espaces naturels protégés en Outre-mer. Les photos ont été produites par le magazine Terre Sauvage avec une commande « carte blanche » à l’agence Sipa Press.

Les espaces photographiés sont les suivants :

–       En Guyane : Réserve naturelle d’Amana ; Parc amazonien

–       En Martinique : Réserve naturelle de la presqu’île de Caravelle (site du Conservatoire du littoral)

–       En Guadeloupe : Parc national ; Réserve naturelle des îlets de Petite Terre (site du Conservatoire du littoral)

–       A la Réunion : Parc national

–       A Mayotte : Parc naturel marin ; Réserve naturelle de l’îlot M’Bouzi

–       Dans les Terres Australes et Antarctiques françaises : Réserve naturelle des îles Kerguelen ; Réserve naturelle des îles Crozet

Pour accompagner l’exposition, Terre Sauvage a publié un numéro hors-série de prestige spécial Cœur de nature. Les lecteurs pourront notamment y découvrir les coulisses de la mission photo. A noter que ce hors-série présente également l’exposition Cœur de nature en France métropolitaine, qui a commencé le 15 septembre 2011 sur les grilles du jardin du Luxembourg. 244 pages, 19 euros.


L’Outre-mer : un laboratoire pour la recherche

Les murs de la station Montparnasse-Bienvenüe, le long du grand tapis roulant, sont habillés d’une fresque inédite dédiée aux recherches du CNRS en Outre-mer, à voir jusqu’au 15 février 2012. Les Antilles françaises, la Guyane, la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française, La Réunion, les îles Eparses, les îles antarctiques et subantarctiques françaises sont à l’honneur.

Sur ces territoires, les scientifiques mènent des recherches pour prévoir l’évolution du climat, surveiller et interpréter les fureurs de la Terre, améliorer la santé, connaître et préserver la biodiversité, et observer les interactions Homme/Milieu.

L’exposition présente des chercheurs en train d’observer l’atmosphère au-dessus de l’Océan Indien, d’autres analyser des échantillons de sol aux Antilles ou surveiller le Piton de la Fournaise à la Réunion. Toutes les images mettent en avant l’action des scientifiques et les technologies qu’ils utilisent pour leurs recherches.

Une version itinérante de la fresque est également disponible. Pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer, un diaporama de la fresque est à voir ici : http://www.cnrs.fr/fr/multimedia/expo/ratp2011/









Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone