L’interdiction des tapis-puzzle en mousse

Alors que Noël approche à grands pas, la France retire du marché, après la Belgique, les tapis-puzzle en mousse pour une période de trois mois. Et appelle les parents à la vigilance pour empêcher leurs enfants de porter les pièces potentiellement nocives à la bouche.

Tout est parti d’une enquête de l’association belge Tests-Achats qui a révélé que les tapis-puzzle en mousse libéraient, du moins dans les premières semaines suivant leur achat, une substance toxique, le formamide. C’est un produit chimique cancérigène utilisé pour les assouplir. A la suite de quoi le ministère belge de la Protection du consommateur a décidé vendredi dernier d’interdire la vente de ces tapis.

La France a décidé de suspendre leur vente pendant trois mois, le temps de « nous permettre de définir, pour ce produit et pour d’autres, quels sont les niveaux de formamide acceptables », a expliqué lundi Frédéric Lefebvre, secrétaire d’Etat à la Consommation, lors d’une conférence de presse.

De son côté, l’Association Santé Environnement France (ASEF) demande la suppression définitive de ces tapis, mais surtout la mise sur le marché d’outils permettant aux parents de mesurer la qualité de l’air de leur bébé. «Comme à chaque fois, on parle du polluant, mais pas du pollué. On parle une fois du tapis puzzle, une fois du biberon, une fois des meubles en aggloméré, mais on ne parle pas de ce que respire ou ingère le bébé au cours d’une journée. On ne choisit pas d’être un jour exposé au formamide, le lendemain au BPA, le surlendemain au formaldéhyde, l’enfant est exposé à tous ces polluants en même temps ! », s’indigne le Dr Patrice Halimi, Chirurgien-Pédiatre et Secrétaire Général de l’ASEF.

L’association appelle les grandes enseignes de l’ameublement et de la construction à fournir aux clients des appareils pour mesurer les taux de ces polluants chez eux et ainsi limiter l’exposition de bébé. « Ce que nous proposons c’est de donner aux gens les moyens de contrôler la qualité de leur air intérieur pour pouvoir l’améliorer si besoin. La technologie le permettant existe, il ne reste qu’à la rendre accessible au grand public. Cela permettrait aux parents lorsqu’ils installent un tapis puzzle par exemple si les taux de polluants augmentent ou pas. Pas besoin d’attendre 10 ans que quelqu’un fasse une étude pour vous avertir ! », affirme le Dr Halimi.

Bonne nouvelle : la Grande Récré et JouéClub ont décidé de retirer dès maintenant les tapis-puzzle de la vente.

A lire sur NEOPLANETE :
Découvrez nos idées cadeaux écolos pour enfants
Lisez le guide vert pour de bio bébés de l’ASEF

La réaction des parents ? Elle est pour le moins mitigée… Regardez le reportage de BFM TV

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone