En intelligence, un plus un font trois

BU010994 - Google imagesL’intelligence collective produit des résultats absolument surprenants. Ce qu’on appelle « l’intelligence collective », c’est le résultat de la pensée d’un groupe, ses opinions, ses prévisions, ses réflexions.

BN 29 05

Version écrite de la chronique, collaboration Eddy Delcher

On en parle beaucoup dans les journaux en ce moment, et un livre lui est même consacré, le Livre Blanc de l’Intelligence Collective, auquel une vingtaine d’experts ont collaboré et qui est téléchargeable gratuitement sur citedumanagement.com. C’est pour dire que ce phénomène fascine ! Car ce que ça a de vraiment étonnant, c’est que les prévisions d’un groupe sont quasiment toujours plus fiables que celles d’un spécialiste, même si les gens qui forment le groupe sont d’une intelligence moyenne !

Interactions entre les membres d’un groupe

L’intelligence collective vient en fait de la richesse des interactions entre les membres du groupe. Dans une étude menée en 2010 au Massachussetts Institute of Technology de Cambridge, 699 personnes divisées en groupe de 2 à 5 individus ont planché sur divers puzzles, fait des brainstormings, et participé à des jeux. Les chercheurs ont réalisé que l’intelligence moyenne et maximale des groupes n’a en fait que peu d’influence sur les performances, et que la qualité de la communication entre les membres est bien plus importante.

On peut améliorer cette intelligence collective

Il suffit d’augmenter… la proportion de femmes dans le groupe ! Eh oui, l’étude a aussi démontré que plus il y en a, plus le groupe est intelligent. Non pas parce que les femmes sont plus intelligentes – bien que nous le soyons – mais parce qu’elles sont généralement plus enclines à écouter les avis des autres membres et à favoriser la discussion. Une meilleure communication s’ensuit, ce qui a pour effet de faire grimper le QI collectif. Donc la prochaine fois, réfléchissez-y à deux fois avant de dire que votre collègue est une « pipelette », car elle vous rend plus intelligent !

La chronique « Bonne Nouvelle » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce jeudi 29 mai 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Quelle Époque Éthique », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.