L’innovation participative du côté des entreprises

crédit FlickrLes entreprises, par souci de bon sens et/ou de performance se lancent – enfin – dans l’innovation participative ! Par Flore Cercellier de Positive Effect Consulting

L’innovation participative s’inspire largement des démarches de développement durable notamment d’intégration des parties prenantes.

En interne, elle vise à stimuler et à favoriser les propositions des collaborateurs, à les diffuser et à les faire vivre. En externe, c’est une démarche « d’aller-retour ». En effet, l’entreprise s’ouvre vers ses partenaires, ses fournisseurs, ses clients, des associations, etc. et reçoit en contrepartie des recommandations d’amélioration, des éclairages et même des idées pour demain.

Un des exemples parlant est celui de la boîte à idées de l’entreprise Orange : « IdClic ».

Il s’agit d’un intranet, où tout salarié peut proposer une idée, sans passer par une validation de son manager. Ensuite, le salarié peut suivre l’état d’avancement de son idée sur le site, et acquiert des « talents », sources d’avantages dans l’entreprise.

Dès le premier jour, ce système a recueilli deux mille idées ! (total de plus de 122 000 idées !). Chaque année, le groupe organise son « marché aux idées » avec des stands où les innovateurs se retrouvent ainsi en position de « vendre » leur idée à leurs collaborateurs et aux directeurs. La démarche coûte 4 millions d’euros par an (28 millions depuis le lancement) – certes, mais elle a rapporté 300 millions au groupe.

Il est bien-sûr possible de faire moins cher.

Lire la suite page 2 :  l’innovation participative crée de la valeur ajoutée dans tous les sens du terme. 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone