Le « Lien », un espoir contre la violence

mairie de paris- najat belkacemCe 25 novembre est la journée internationale contre les violences faites aux femmes. L’occasion de vous parler de recherches sur l’origine de cette violence…

Le-Lien-entre-violence-sur-les-animaux-et-les-humains-

 

 

Version écrite de la chronique, collaboration: Nathalie Cayzac

De plus en plus d’études, venant au départ d’une association américaine, La National Link Corporation travaillent sur ce que l’on nomme le Lien, c’est-à-dire le lien entre la maltraitance animale et la violence envers les humains. En gros celui qui a tendance à battre son chien finira souvent par battre sa femme ou ses enfants. La revue Cerveau et Psycho, vient de publier un article passionnant sur le travail de Franck Ascione de l’Université de Denver qui montre que lorsque un partenaire frappe l’animal du foyer, sa femme a 5 fois plus de risque d’être violentée elle-aussi. Et que ces femmes, en général, ont du mal à partir car elles veulent protéger l’animal. C’est donc une piste pour éviter que le pire n’arrive et des groupes d’études ont été mis en place dans le monde entier du Brésil à l’Espagne, en passant par la Nouvelle Zélande, ou le Japon.

Concrètement, comment cela peut faire évoluer les choses ?

L’idée est de faire travailler ensemble les vétérinaires et les services de protection sociale comme cela se fait déjà en Suède, aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni. Si les services sociaux comprennent qu’un chat est martyrisé dans une famille, ils seront beaucoup plus à l’écoute des signes de violence envers la maman ou les enfants. On commence aussi à faire plus attention aux enfants de femmes maltraitées qui peuvent se défouler inconsciemment sur les animaux et devenir de futurs bourreaux à leur tour. En France, comme souvent, nous sommes en retard malgré les efforts d’association comme One Voice. Donc messieurs et mesdames les législateurs, juristes et spécialistes de la violence, c’est quand vous voulez !

La chronique « Bonne Nouvelle » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce lundi 25 novembre 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.