L’Homme a fait disparaître la moitié des animaux sauvages en 40 ans

Whoof? - wikiLes 7,25 milliards d’humains prennent de plus en plus de place : en 40 ans, ils ont réussi à faire disparaître 52% des animaux sauvages de la planète Terre, selon le dernier rapport du WWF (Fonds mondial pour la nature) présenté le 30 septembre à Paris au siège de l’UNESCO.

Le 10ème Indice Planète vivante du WWF-International, qui mesurait l’évolution de 10 380 populations de 3 038 espèces de mammifères, oiseaux, reptiles, amphibiens et poissons – a en effet chuté de 52 % entre 1970 et 2010. Aucun ralentissement en vue, selon l’ONG qui juge pourtant encore possible d’enrayer un tel déclin en conciliant « développement et sauvegarde de l’environnement ».

En 2012, l’indice Planète vivante faisait état d’une disparition de 28% des espèces sauvages entre 1970 et 2008 mais l’étude ne portait alors que sur 2 699 espèces. Depuis, le mode de calcul utilisé a aussi changé.

6904527267_30ac77f910_mPremière cause de ce déclin : la surexploitation de la Terre par l’Homme, qui consomme plus de ressources naturelles que la planète ne peut en reconstituer. Nous pêchons plus de poissons qu’il n’en naît et les océans et les forêts ne parviennent plus à absorber le CO2 que nous émettons.

Quelques unes des causes de cette disparition sont bien connues :

–        la population mondiale est passée de 3,1 à 7 milliards d’habitants de 1961 et 2010 (9,6 en 2050), mais la démographie est un sujet tabou,

–        les habitats de la faune sauvage disparaissent ou sont dégradés par :

–        l’agriculture intensive, l’urbanisation de plus en plus rapide, la déforestation, l’irrigation excessive, les grands barrages, la chasse, la surpêche …

–        et le changement climatique, qui n’arrange rien.

Les espèces d’eau douce sont les plus menacées (-76%) loin devant les espèces terrestres et marines (-39%). L’Amérique latine est la région du monde la plus touchée (-83%), suivie de près par la région Asie-Pacifique.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yves Leers

Journaliste spécialisé dans les questions d’environnement (AFP), conseil en développement durable (L’Atelier du climat), ex responsable de la communication et de l’information de l’ADEME.