L’heure de la cueillette des champignons a sonné !

champignons. crédit: Flickr/ marieC’est la période de la cueillette des champignons. Mais attention, avant de partir panier sous le bras, il y a des règles à respecter ! Voici les démarches à suivre pour passer un bon moment en forêt et s’adonner à la récolte en toute sécurité.

Contrairement aux idées reçues, partir à la chasse de champignons n’importe où et sans autorisation est strictement interdit. En effet, ces derniers n’appartiennent pas à tout le monde car la forêt a un propriétaire ! En principe, avant toute cueillette (que la forêt soit privée ou publique), il faut solliciter l’autorisation du propriétaire, et même en l’absence de clôture ou de panneau « interdiction d’entrer » ou « cueillette de champignons interdite ».  Selon la loi: « Les fruits naturels (…) appartiennent au propriétaire par droit d’accession » (Code civil, art. 547).

Attention, qui dit cueillettes, dit vigilance ! Les intoxications peuvent être extrêmement graves, voir mortelles. Le nombre de cas d’intoxication est monté en flèche cet été, avec 240 cas recensés en un mois et demi, principalement dans les régions Midi-Pyrénées, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Languedoc-Roussillon. L’Institut de la veille sanitaire appelle à la vigilance, car la plupart de ces intoxications résultent d’une confusion avec d’autres champignons comestibles.

Le guide bien identifier les champignons. Crédit: Hind AissatiPour vous aider à les identifier ; voici le guide Bien identifier les champignons des Editions Atlas. Vous y trouverez une présentation de chaque champignon avec un schéma détaillé qui permet de le reconnaître dans son milieu naturel. Ce manuel complet vous aide à approfondir votre connaissance des principales espèces de champignons sélectionnées.

 

Un guide+ un carnet de terrain. Crédit: Hind AissatiPour ceux qui sont sur le terrain, nous vous proposons le carnet de terrain Champignons aux éditions Glénat. Ce guide de poche vous apprend à observer et identifier les champignons. Il fait l’objet d’une fiche de classification détaillée avec des photos prises sous divers angles afin de faciliter l’identification. Des fiches vous renseignent sur les dimensions, la couleur, l’odeur, la saveur et la période de la comestibilité de chaque espèce.

Cet automne, régalez-vous d’agaric champêtre ou rosé des prés, de girolles, de cèpes… Lire « Nos courses du mois de septembre »

Avant de consommer votre panier de champignons, il est fortement conseillé de les montrer à un pharmacien ou un expert mycologue.

Il ne faut pas les garder plus de 48 h dans votre réfrigérateur, car en vieillissant, ils produisent des toxines. Le mieux est de les cuisiner le jour même. Si vous désirez les conserver plus longtemps, sachez qu’ils supportent parfaitement la congélation !

Le ministère en charge de la santé rappelle un certain nombre de recommandations en matière de cueillette et de consommation.

  • ne pas ramasser un champignon en cas de doute sur son état ou son identification,
  • éviter les sites pollués (bords de routes, aires industrielles, décharges), les champignons concentrant les polluants,
  • déposer les champignons dans une caisse ou un carton, les sacs plastiques accélérant le pourrissement,
  • séparer les champignons récoltés par espèce, un champignon vénéneux pouvant contaminer les autres,
  • ne pas consommer les récoltes avant de les avoir fait contrôler par un spécialiste, les pharmaciens ou les associations et sociétés de mycologie pouvant être consultés,
  • les conserver au réfrigérateur et les manger 2 jours au maximum après la cueillette,
  • les consommer en quantité raisonnable et après une cuisson suffisante.

En cas d’apparition de tremblements, vertiges, troubles de la vue, nausées, vomissements ; appeler immédiatement un centre antipoison ou le SAMU centre 15.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Curieuse de la vie et aventurière, Hind aime découvrir de nouveaux horizons et d’autres cultures. Elle se dit citoyenne du monde. Elle se passionne par tout ce qui l’entoure. Elle raffole du foot, de la mode, de la beauté, du bien-être …Licence de journalisme en poche, elle se spécialise dans un master en journalisme radio/tv à l’IEJ Paris. En se souciant de l’avenir de notre planète, elle rejoint l’équipe de Néoplanète.