L’Etudiant Salon : des Etudes et des Métiers d’Avenir

SEMA Développement Durable 2013

Quelles perspectives d’avenir le secteur du DD réserve t-il aux jeunes ?  Quels en sont les nouveaux débouchés ? Pour tout savoir des formations, des stages et des métiers existants, direction le salon des Etudes et des Métiers d’Avenir,  les 14 et 15 décembre à l’espace Champerret à Paris.

Protection de la nature, prévention et gestion des risques naturels et industriels, traitement des pollutions ou encore aménagement du cadre de vie : ces enjeux ont donné un essor certain aux métiers de l’environnement qui attirent aujourd’hui toujours autant de jeunes.

Cependant, contrairement aux idées reçues, peu de ces emplois sont directement liés à la préservation des milieux naturels. Les cursus de formations ainsi que les débouchés professionnels demeurent encore mal connus, peu structurés et peuvent rendre un projet d’orientation peu clair.

Avec la 1ère édition du Salon des Etudes et des Métiers d’Avenir – Développement Durable et Environnement placé sous le patronage du ministère de l’Éducation nationale, du ministère de l’Enseignement supérieur et du ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, l’Etudiant organise la venue de professionnels et favorise ainsi une rencontre directe avec les acteurs du développement durable et de l’environnement.

Ainsi, chaque visiteur pourra accéder à toutes les informations utiles sur les filières, les cursus, les métiers et les perspectives de carrière dans ces domaines.

Temps forts

Fidèle à sa mission, l’Etudiant vous propose d’y rencontrer des professionnels et d’échanger avec les acteurs de ce secteur toujours aussi prisé des jeunes, soucieux de leur environnement et cadre de vie. Diplômes, domaines, pros en activité… chaque visiteur pourra accéder aux informations utiles sur les filières, les cursus, les métiers et les perspectives de carrière dans ces domaines.

Que vous souhaitiez vous orienter vers les métiers de l’aménagement du territoire, de la gestion de l’eau ou des déchets, de l’agriculture biologique ou même de l’éco tourisme, ce salon s’avère être une réelle opportunité pour en savoir plus. Il vous permettra d’approcher des experts qui vous apporteront les réponses nécessaires à votre choix d’orientation, de parcours d’études ou de projet professionnel.

En parallèle, les conférences sur des thématiques liées aux métiers à l’environnement au sens large compléteront votre information. Les enseignants et les professionnels venus témoigner vous parleront métiers, expériences, formations, stages, etc.

Plus de 400 000 personnes travaillent dans l’environnement! Pour autant, la répartition entre les différents domaines d’activité n’est ni identique ni équilibrée. Une majorité d’emplois se concentre dans la prévention, les nuisances et dans l’éco-industrie.

Les secteurs de l’eau (captage et distribution), du recyclage des matériaux et de la pollution des sites par exemple représentent les deux tiers des emplois.

Des compétences transversales pour des métiers verdissants

Responsable d’exploitation, de parc, technicien de maintenance, acousticien, écotoxicologue, agent de déchetterie, hydrogéologue, analyste de l’air… Autant de métiers qui traduisent la transversalité et l’étendue des emplois liés à l’environnement. Peu de métiers sont exclusivement dédiés à la nature et à la préservation de ses espaces. Au contraire, polyvalents, ils nécessitent de trouver des compétences transversales et des profils scientifiques et techniques.

Des formations dédiées pour des métiers spécifiques

Le tourisme, l’automobile, l’industrie, le bâtiment sont autant de domaines qui riment aujourd’hui avec environnement, grâce à la prise de conscience des impacts sur le cadre de vie et l’avenir mais aussi par sa capacité d’innovation. Pour faire aux spécificités de leur domaine d’activité respectif et aux défis technologiques, les entreprises collaborent de plus en plus avec les établissements de formation. Ceux-ci se doivent donc de former des jeunes diplômés capables d’accompagner les évolutions et leurs besoins. La part belle est faite aux techniciens (BTS, DUT), directement opérationnels mais les ingénieurs, les spécialistes en agroalimentaire, en biologie, en énergie ou en recherche, ne sont pas en reste et peuvent également profiter de réelles opportunités.

Programme des conférences

Samedi 14 décembre

10h15 : Le secteur de l’eau : des métiers d’avenir pour la planète

14h15 : Nature, cadre de vie et patrimoine écologique : quelles formations pour quels
débouchés ?

16h45 : Energies renouvelables, énergies nouvelles : des diplômes pour les Bac +2 et plus.

Dimanche 15 décembre

11h30 : Environnement et développement durable : quelles spécialisations dans les écoles
d’ingénieurs ?

15h00 : Agri, agro, bio : des formations scientifiques porteuses

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone