L’été indien, pas une promesse de gascon !

landes 4Avec plus de 2 200 heures d’ensoleillement annuel et ses nombreuses activités outdoor, les Landes constituent une destination de villégiature idéale pour l’arrière-saison.

Lorsque l’on parle des Landes, on imagine tout de suite de grandes plages de sable fin qui s’étendent à perte de vue, de beaux surfeurs musclés ou d’immenses forêts qui sentent bon la pomme de pin. Des images largement relayées par nos souvenirs de vacances, mais qui ne reflètent pas exactement la diversité que représente ce territoire.

Situé au 16e rang des destinations phares pour les vacances d’été, le département des Landes développe de plus en plus un tourisme hors saison et encourage les démarches écotouristiques. Plus besoin d’attendre les mois d’été pour partir à la découverte du Sud Ouest, l’arrière saison (septembre/octobre) représente désormais 25 % du tourisme local annuel.

L’OCÉAN AU BOUT DE LA ROUTE

Larges et vastes plages de dunes, lacs et étangs, points d’eau et rivières abrités par d’immenses forêts de pins… Omniprésente, la nature ravit les amateurs de grand air. Première source de tourisme dans la région, la pratique du surf attire, chaque année, des milliers d’amateurs et de professionnels. Ils viennent affronter les terribles courants qui longent les 106 km de plage du littoral. Coincé entre la côte et deux grands lacs d’eau douce, la station balnéaire de Biscarrosse offre un large choix d’activités nautiques. Les vagues de l’océan sont trop déchaînées ? Optez pour une balade en bateau, en planche à voile ou en pédalo sur les lacs. Ceux qui veulent prendre un peu de hauteur peuvent découvrir la région à bord d’un hydravion et visiter la première base d’hydraviations en France.

Plus d’infos sur www.levoldesaigles.fr

À L’INTÉRIEUR DES TERRES : PLACE À LA FORÊT

Si l’eau n’est pas votre élément, partez vers l’est, direction l’arrière pays et ses immenses forêts de pins maritimes et de chênes lièges. Plantée sur les ordres de Napoléon III afin d’assainir la lande marécageuse, la pinède couvrait environ 67 % du département, avant que la tempête Klaus ravage près de 200 000 hectares en janvier 2009. Mais, rassurez-vous, la forêt la plus vaste de l’Hexagone a encore de beaux restes. Pour s’en assurer, rien de mieux qu’une échappée à vélo dans le Parc naturel régional des Landes de Gascogne couvert à 75 % par la forêt. Un écrin de verdure dans un paysage déjà très sauvage. Le parc impulse, en partenariat avec le Pays des Landes de Gascogne, une dynamique écotouristique à la région.  Parmi ses principales curiosités : l’écomusée de Marquèze. Situé à moins de 50 km de Mont-de-Marsan, le petit village de Marquèze constitue une étape arrêt et un point de départ idéal pour partir à la découverte du parc. Depuis le centre du bourg, installez-vous dans le vieux train pour remonter le temps et vous propulser dans un petit village landais du XIXe siècle, à une époque où l’homme devait vivre en s’adaptant à la nature environnante. Comment était dirigé le hameau ? De quoi vivait-on ? Comment fabriquait-on le pastis landais traditionnel, cette pâtisserie parfumée à l’eau de fleur d’oranger, à la vanille et au rhum (à ne pas  confondre avec une célèbre spécialité marseillaise) ? Autant de questions qui trouvent des réponses dans ce premier écomusée de France.

Plus d’infos sur www.parc-landes-de-gascogne.fr

En page 2, nous vous conseillons des endroits où dormir, en amoureux, entre amis, etc, ainsi que des activités variées.  

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Diplômé de l'École Française de Journalisme (EFJ) et après plusieurs expériences dans des chaînes de télévision, Romain s'envole pour l'Australie. Piqué par l'écologie au milieu des kangourous et des koalas, ce passionné de nouvelles technologies et des réseaux sociaux pose ses valises chez Néoplanète pour allier son métier à sa passion. Mordu de théâtre, Romain pige également pour le site www.ruedutheatre.eu