Les sex toys prennent la parole

Avec un marché mondial d’environ 22 milliards d’euros par an, l’industrie du sex toy se porte bien. Mais cette entreprise qui ne connait pas la crise nous permet-elle de se faire plaisir en toute sécurité ?

Par Elizabeth Pastore-Reiss, 
Ethicity – Groupe Greenflex, www.blog-ethicity.net

wikipedia

Matière

Le plastique n’est pas si fantastique ! La plupart des sex 
toys contiennent des phtalates, plastifiants qui entrainent 
des dérèglements hormonaux importants. Le contact avec 
les muqueuses (zones extrêmement perméables) équivaut à 
une ingestion, alors que la réglementation ne limite pas encore leur taux.

Optez donc pour des jouets eco-friendly en silicone, en élastomère hypoallergéniques, en métal ou encore en verre. L’étiquetage de la composition n’étant pas obligatoire, prenez le temps de bien choisir et de vous informer. Dans le doute, protégez-le avec un préservatif qui limitera le contact.

Emballage

Le plus souvent, ce n’est pas le fabriquant qui est en tort 
mais le distributeur français/européen qui reconditionne les produits importés afin de les rendre plus attirants. Fuyez les produits bon marché sans marque.

Comment bien utiliser et entretenir votre sex toy, en page 28 de notre magazine Néoplanète 42.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone