Les Rubans du développement durable : 10 ans et bravo Lorient !

Ils ont 10 ans, les Rubans du développement durable ! Dix ans et ils se portent de mieux en mieux, depuis qu’ils ont été inventés par le Comité 21. Depuis dix ans, près de 120 collectivités territoriales – petites, moyennes, grandes voire très grandes – ont été récompensées mardi à Paris de ces fameux rubans pour leurs initiatives dans les domaines de l’environnement, de l’énergie et plus largement du développement durable. Des Rubans qui portent de vraies bonnes nouvelles de ces territoires qui bougent, innovent et sont heureux d’agir.

Cette année, le coup de cœur de Néoplanète – partenaire des Rubans – est allé à la communauté de Lorient agglomération (56), un territoire de 180. 000 habitants, maritime, urbain mais aussi rural. Les idées sont nombreuses et elles se sont concrétisées :

–  Les déchets : mise en place d’une collecte 3 flux grâce à un tri à la source poussé qui a évité le recours à l’incinération mais a permis de produire 2500 t de compost par an, le tout complété par une gestion exemplaire des déchets du marché ;

–  Une filière alimentaire locale de produits terre/mer avec vente directe par 20% des exploitations ;

–  Un éco-quartier de 17 ha et des bâtiments publics basse consommation (BBC) et solaires dont la Cité de la voile Eric Tabarly  sur l’ancien site de la base de sous-marins ;

–  Un plan d’actions pour la prévention des risques d’inondations, avec réhabilitation du littoral et lutte contre l’érosion côtier, dans le cadre plus large d’un plan d’adaptation au changement climatique ;

–  Dans le domaine des transports, des initiatives remarquables comme un Batobus, navire à passagers électrique « zéro émission », un bus à « haut niveau de service », des itinéraires piétons/vélos sur le littoral ;

 

Toutes ces initiatives – et bien d’autres – ont été portées ou encouragées dans le cadre d’un Agenda 21 « concret » avec indicateurs de suivi et d’un Plan climat ;

Les autres collectivités récompensées – (La Roche-sur-Yon (85), Valenciennes (59), Villefranche-sur-Saône (69), la communauté d’agglomération de Pau-Pyrénées (64), Valenciennes (59), le Conseil général de la Somme (80), le Conseil général de la Réunion (974), le Conseil général de la Seine-Saint-Denis (93) – ne sont pas en reste.

Deux d’entre elles sortent du lot et sont portées par des élues enthousiastes et décidées, comme Martine Lignières-Cassou, qui a dit « le bonheur d’être maire » de Pau et Nassimah Dindar, présidente du Conseil général de La Réunion. L’île  adopté en 2009 un Plan d’action pour le développement durable qui intègre cette stratégie dans l’ensemble de ses politiques,  et a concrétisé ainsi de nombreuses actions en matière de déchets, d’énergies, de collèges, d’espaces naturels et d’équipements publics. Laboratoire des énergies renouvelables, La Réunion se lance dans un projet spectaculaire dénommé  SWAC, qui consiste à puiser l’eau dans l’océan pour climatiser le CHU de Saint-Pierre. « Chez nous, c’est frais, c’est vert et c’est bon ! », a lancé Nassimah Dindar, louant « l’unité réunionnaise dans sa diversité ».

Outre les huit nouvelles collectivités qui obtiennent le Ruban, onze autres ont été renouvelées : Beynat (19), Bordeaux (33), Carquefou (44), Colmar (68), Créon (33), Echirolles (38), Mellé (35), Orléans (45), Grand Alès-en-Cévennes (30), Pays de Montbéliard Agglomération (25), Grand Nancy (54).

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yves Leers

Journaliste spécialisé dans les questions d’environnement (AFP), conseil en développement durable (L’Atelier du climat), ex responsable de la communication et de l’information de l’ADEME.