Les papillons français en danger

Seize espèces de papillons de jour sont menacées de disparition en France métropolitaine et dix- huit autres sont quasi menacées. C’est le constat alarmant que dresse le nouveau chapitre de la Liste rouge des espèces menacées en France, consacrée pour la première fois à un groupe d’insectes.

Les populations des papillons de jour ont fortement chuté en France dans les années 70 et 80, en raison de l’intensification des pratiques agricoles et d’une urbanisation croissante. La destruction importante des milieux naturels et leurs transformations sont les principales causes de ce déclin.

Les papillons de jour sont très sensibles aux modifications de leur environnement à cause de leur biologie particulière. Par exemple, chez la plupart des espèces, les chenilles se nourrissent sur une seule ou quelques plantes spécifiques, appelées “plantes-hôtes”. Alors quand une de ces plantes disparaît, il y a un grand risque que le papillon qui en profitait disparaisse lui aussi.

Le changement climatique constitue également une menace. L’élévation des températures pousse certains papillons à rechercher des conditions de vie plus favorables vers le Nord ou en altitude. Mais certaines espèces ne trouvent pas de nouveaux refuges et voient leur aire de répartition en France se réduire comme peau de chagrin, à l’instar du Fadet des tourbières, classé “En danger”.

D’après un communiqué de presse du Muséum national d’Histoire naturelle et de l’UICN.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone