Regardons autrement les lunettes de soleil

phpers-exp-019-030_A4Changez de regard sur le monde et n’oubliez pas vos lunettes si vous voulez voir durablement. Le soleil est dangereux pour la vue ! A lire dans le Néoplanète n°38.

Matières premières

– Les verres.

Deux grandes catégories : les synthétiques (polycarbonate et plastique) qui représentent la majorité et les minéraux (verre).

– Les montures

En métal, plastique ou encore en matière naturelle, bois, écailles ou corne (qui, contrairement aux idées reçues, sont issues de buffl es d’élevage).

Les moins :

La fabrication de matières plastiques, l’usinage de petites pièces comme les vis, créent des émissions de particules. Certaines matières vieillissent mal comme le plastique qui a tendance à se déformer avec le temps. Si vous êtes allergique au nickel (présent dans de nombreux alliages) ou aux matières
plastiques, préférez une monture en titane, car biocompatible.

Les plus :

De plus en plus de montures font appel à des matières naturelles, recyclées (plastique et métal), à base d’huile de ricin et même à partir de chutes inutilisées lors de la fabrication d’autres montures.

Fabrication

Les moins :

Le surfaçage et le polissage des verres lors du processus de fabrication consomment beaucoup d’eau. En outre, les eaux usées sont chargées de particules, polluantes pour l’environnement si non filtrées. Chez votre opticien, les verres sont meulés afi n de les adapter à la monture de votre choix. Cette opération consomme en moyenne 60L d’eau par an et rejette entre 13g et 15g de particules par verre.

Les plus : 

Les grandes entreprises du secteur ont mis en place des processus de réduction de consommation d’eau brevetés et limitent leur impact sur l’environnement. Privilégiez les filières locales ! La France et plus particulièrement le Jura, disposent d’un savoir-faire historique en matière de lunetterie

Fin de vie du produit

Les moins :

Les verres solaires conservent toutes leurs propriétés protectrices des UVA / UVB pendant une durée approximative de 10 ans, à condition qu’ils soient de bonne qualité et ne se contentent pas du seul marquage « CE », preuve de conformité mais pas d’une résistance à l’usure.

Les plus :

Une paire de lunettes a une longue durée de vie. En effet, la majorité des lunettes de soleil disposent de verres non correctifs et peuvent donc s’adapter à n’importe quelle personne. Rapportez vos anciennes lunettes (solaires ou non), un geste pour l’environnement et les plus démunis..

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone