Les JO selon Stella McCartney

Icône de la mode écolo, Stella McCartney a habillé les athlètes britanniques à l’occasion des Jeux Olympiques de cet été. Paris Match a rencontré la créatrice green. Extraits d’interview.

Les JO selon Stella McCartney

Quel a été le point de départ de votre création?
Notre drapeau, c’est une icône ! On peut le déstructurer, il reste lisible. J’ai voulu le célébrer, mais je ne souhaitais pas l’utiliser d’une façon trop conventionnelle. J’en ai isolé des morceaux. C’est une expérience unique.

Comment avez-vous réussi à intégrer votre engagement écologique dans ce processus?
Je me suis battue. J’ai utilisé des tissus polyester 100 % recyclables. C’est plus stimulant de travailler avec des gens du monde du sport car ils sont plus modernes que ceux de l’industrie de la mode. Mon engagement écologique fait partie ­intégrante de mon mode de vie et de ma marque.

Vous arrive-t-il de sacrifier votre esthétisme au nom de vos valeurs?
Bien sûr, en bannissant le cuir, par exemple. Je dois aussi souvent me limiter dans les couleurs.

Comment avez-vous collaboré avec les athlètes?
Nous nous sommes beaucoup parlé avant de nous lancer. Je croyais que seule la technique comptait à leurs yeux. Or j’ai découvert qu’il était important pour eux de ressentir une unité avec le vêtement car un rien peut avoir un impact sur leurs performances.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone