Les JO de Sotchi sont loin d’être écolo !

JO Sotchi 2014 (flickr Atos International)C’est parti pour les Jeux Olympiques d’hiver, qui sont les plus chers de l’histoire olympique ! Et leur préparation à Sotchi donne lieu à controverse, écoutez

Les-JO-de-Sotchi-pas-du-tout-ecologiques-124456991

Version écrite de la chronique

Le gouvernement Russe a dépensé 36 milliards d’euros pour l’un des plus grands chantiers de la planète : 77 ponts, 12 tunnels dans la montagne et 4 stations de ski. Mais juste à côté du chantier, à quelques centaines de mètres seulement, c’est l’horreur : des milliers de déchets sont éparpillés. Il faut savoir qu’en Russie, il n’y a pas d’endroit pour stocker ou traiter les déchets, du coup, on jette n’importe où ! Ici, il y a ainsi une accumulation qui dure depuis 5 ans maintenant.

Mais ces déchets doivent avoir un impact énorme sur la nature environnante !

Effectivement. Autour du site de construction, il y a 4 rivières qui se sont retrouvées complètement polluées. Or l’une de ces rivières, Mzyta, est la source d’eau potable principale de Sotchi. Des routes et des voies ferrées donnant accès aux stations de ski ont été construites sur la rivière. Résultat : alors qu’avant, les saumons remontaient la rivière depuis la Mer Noire pour pondre leurs œufs, aujourd’hui, il n’y a plus de poissons. Ce territoire était aussi une réserve ornithologique, où les oiseaux migratoires venaient pour se reposer. Plus de 100 espèces en voie de disparition s’y retrouvaient. Aujourd’hui, elles ne peuvent plus y accéder

Et la ville de Sotchi, elle est atteinte aussi par cette pollution ?

Depuis le début de la construction du parc pour les Jeux Olympiques d’hiver, la ville de Sotchi est envahie d’embouteillages permanents et des questions se posent sur la qualité de l’air. Le gouvernement a décidé de rationner l’essence afin de limiter les déplacements de la population pendant les JO. Bref, polémique en vue et affaire à suivre !

La chronique « Environnement » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce jeudi 23 janvier 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.