Les internationaux de Strasbourg : le sport se met au vert !

Marion Bartoli, Maria Kirilenko, Alizé Cornet… Les internationaux de Strasbourg, qui se dérouleront du 18 au 25 mai prochain, bénéficient de têtes d’affiches aussi prestigieuses que Roland Garros.  La différence entre les deux événements ? Un engagement 100% éco-responsable ! Trois raisons de vous y rendre :

Capture bis–          Un tournoi vert : les internationaux de Strasbourg ont connu un virage responsable il y a trois ans, avec notamment une réduction de 20% des émissions en CO² depuis 2009. Soutenus par l’ADEME, les organisateurs visent chaque année trois objectifs précis : la réduction des émissions de carbone, la sensibilisation auprès du public et la participation à des actions de développement sociales. Cette démarche 100% éco-responsable est également appuyée par la Women Tennis Association et la Fédération Française de Tennis.

 

Marion_Bartoli–          Des actions fortes :

X – Les organisateurs prônent évidemment l’emploi des transports en commun et ils s’en donnent les moyens. Le billet de tram pour venir assister aux matchs est remboursé. La condition est simple : présenter le billet à l’accueil des cours.

X – Les balles, après avoir bien souffert pendant les rencontres, sont ensuite recyclées.

X – Emploi de produits bios, locaux et de saison dans la restauration du village.

X – Démonstration de tennis en fauteuil sur le cours central et initiation avec le public

 

 

Alizé Cornet–          La programmation : dernière ligne droite avant  les Internationaux de France, le tournoi de Strasbourg est un rendez-vous important pour les tenniswomen. La qualité du terrain et les balles étant identiques à ceux de Roland Garros : les têtes d’affiches internationales ne manquent pas à l’appel pour un ultime entrainement de qualité. Marion Bartoli, n°1 française et 14ème au classement ATP, Maria Kirilenko, n°12 mondiale… Les internationaux de Strasbourg sont une véritable répétition générale avant le célèbre tournoi parisien. Pour preuve : en 2012, le tournoi a accueilli une dizaine de joueuses du Top 50. La victoire est d’ailleurs revenue à Francesca Schiavone, ancienne n°4 mondiale.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Etudiante en dernière année à l’Ecole Supérieure de Journalisme de Paris (ESJ), Marion est une grande passionnée de sport, voyages et découvertes. Après avoir travaillé en tant que reporter pour radio Africa n°1, Chérie Fm et France Bleu 107.1, elle rejoint Néoplanète. Jeune journaliste, Marion pige également pour Les Nouvelles de Versailles.