Les frigos de demain

2_juriy-dmitriev-bio-robot-fridge-russia credit electoluxL’innovation technologique arrive aussi dans la cuisine. Focus donc sur des frigos qui nous réservent bien des surprises !

Mouve Radio web

 

 

 

 

Version écrite de la chronique, collaboration Eddy Delcher

Le Bio Robot Refrigerator n’a simplement pas de porte, mais à la place un gel réfrigérant dans lequel on dépose simplement les aliments. Bon, c’est encore en développement, mais le concept imaginé par le designer russe Yuriy Dmitriev a tout de même été sélectionné par la marque Electrolux lors d’un concours d’inventions, donc on a de grandes chances de le voir apparaitre dans les années à venir.

Mettre les aliments dans du gel, ce n’est pas très appétissant

C’est un gel non-collant et sans odeur qui englobera les aliments, et pour les refroidir, celui-ci captera en fait les rayons infrarouges invisibles (une grande source de chaleur) pour les transformer en lumière visible et ainsi générer la chute de température nécessaire à leur conservation. Ça permettrait en plus une grosse économie d’énergie, comparé à nos frigos actuels qui sont de véritables pompes à électricité et surtout utilisent des gaz qui contribuent au réchauffement climatique.

Le frigo par la fenêtre

Un grand classique ! Nos ancêtres le faisaient déjà mais l’idée est remise au goût du jour par un français, Nicolas Hubert, qui utilise le froid naturel de l’extérieur pour conserver la nourriture, plutôt que d’en produire artificiellement. Lorsqu’il fait chaud, des panneaux solaires récupèrent l’énergie pour alimenter ce frigo comme un réfrigérateur classique. Ca économise donc de l’électricité, mais aussi de la place, puisque ce frigo est accolé au mur extérieur de votre cuisine. A quand le même genre d’innovations pour nos climatiseurs qui pustulent nos façades d’immeubles, voilà une idée à garder bien au frais !

La chronique « Bonne Nouvelle » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce mardi 13 mai 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Quelle Époque Éthique », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.