Les éoliennes boustent l’emploi

Le Syndicat des énergies renouvelables est l’organisation professionnelle qui regroupe les industriels de l’ensemble des filières énergies renouvelables : biomasse, bois, biocarburants, énergies marines, éolien, géothermie, hydraulique, solaire thermique et photovoltaïque.

Ballerinas
Creative Commons License photo credit: ZR

D’après les chiffres qu’ils nous communiquent, le secteur est en pleine croissance et crée de plus en plus d’emplois.

Ce secteur a créé 33 nouveaux emplois par jour en Europe depuis les cinq dernières années, Ces emplois liés à l’énergie éolienne devraient plus que doubler d’ici 2020, passant de 154 000 aujourd’hui à 325 000.

75% de ces emplois se situent dans les trois pays « pionniers » (Danemark, Allemagne et Espagne), mais la France rattrape son retard. D’ores et déjà, de nombreuses entreprises françaises (Eiffel, Rollix Defontaine, Carbone Lorraine, etc.) fournissent aux constructeurs des composants qui seront intégrés aux éoliennes installées dans toute l’Europe. Le nombre d’emplois dans notre pays devrait doubler d’ici 2012 en passant de 7 000 aujourd’hui à 16 000 (dans les bureaux d’étude, la maintenance, la réalisation de composants, etc.), comme l’a rappelé l’ADEME dans son étude de juillet 2008.

Éoliennes
Creative Commons License photo credit: Olivier Tétard

En 2020, avec un parc éolien installé de 25 000 MW, si les objectifs du Grenelle de l’Environnement sont atteints, les prévisions SER-FEE estiment que 60 000 personnes travailleront dans ce secteur en France.

Energies renouvelables plus créations d’emplois, une perspective encourageante…

Plus d’infos sur le site du Syndicat des énergies renouvelables : enr.fr

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone