COP21 : la crise de l’eau, enjeu n°1

A l’occasion de la conférence « Les enjeux de l’eau et le changement climatique », qui se déroule ce 1er avril à la Maison de travaux publics de Paris, et en vue de la COP21 en décembre, voici quelques chiffres pour mieux comprendre ces enjeux.

wikipedia

  • La crise de l’eau est le risque global n°1 selon son impact potentiel sur la société
  • Seulement 1% de l’eau sur Terre est potable, 2% sont gelés, et le reste est de l’eau salée contenue dans les mers et océans.
  • Les débits lors des périodes estivales pourraient diminuer de 80% en Europe centrale, de l’Est, et du Sud au cours des 50 prochaines années.
  • 80% des eaux usées sont relâchées dans l’environnement sans être traités auparavant.
  • 750 millions de personnes dans le monde n’ont pas accès à l’eau potable, soit environ une sur neuf. Cela représente l’équivalent de plus de deux fois la population des Etats-Unis.
  • Presque 2,5 milliards vivent sans système sanitaire approprié.
  • Près d’un mort infantile sur cinq est lié à une mauvaise qualité de l’eau. La moitié des lits d’hôpitaux est remplie par des personnes souffrant de maladies liées à l’eau.
  • Pour chaque euro investit dans l’eau et les systèmes sanitaires, il y a un retour économique d’entre 3€ et 34€.
  • Les niveaux d’acidité des océans ont augmenté de 26% depuis le période préindustrielle.
  • Environ 8 litres d’eau fraîche sur 10 sont utilisés pour l’agriculture. Les prédictions indiquent une forte hausse de chiffre lors des 40 prochaines années, car les fermiers du monde entier devront produire 70% de plus pour subvenir aux besoins de populations de plus en plus nombreuses.
  • Il faut 15 000 litres d’eau pour produire 1 kg de bœuf, 3500 pour 1 kg de riz, 590 pour 1 kg de pommes de terre, et 140 pour une tasse de café.
  • La consommation globale annuelle de viande va passer de 37 kg à 52 kg par personne d’ici 2030.
  • Ce changement d’habitudes alimentaire est ce qui a le plus impacté sur la consommation au cours des 30 dernières années, et les prévisions indiquent que cette tendance persistera au XXIe siècle.

 

Sources: Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, ONU-Eau, Partenariat français pour l’eau, Organisation mondiale de la Santé, Forum économique mondial

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Eddy Delcher

Après un séjour de sept ans en Angleterre et en Afrique du Sud au cours duquel il obtient un diplôme en journalisme, Eddy revient en France afin de poursuivre ses études. En 2014, il rejoint l'équipe de Néoplanète et contribue régulièrement au CNRS International Magazine ainsi qu'au journal du CNRS depuis 2012.