Les chasseurs ne feront pas la l’oie !

Oie Cendrée (wiki)Le Conseil d’État a suspendu le 5 février l’exécution de l’arrêté du ministre de l’Ecologie prolongeant la chasse des oies sauvages jusqu’au 10 février 2014, alors que celle-ci s’arrête officiellement le 31 janvier.

Saisi par quatre associations de protection de la nature et de l’environnement (*), le juge des référés du Conseil d’État a sanctionné une nouvelle fois le ministère de l’Ecologie en suspendant l’exécution de l’arrêté fixant au 10 février la date de fermeture de la chasse de l’oie cendrée, de l’oie rieuse et de l’oie des moissons pour la saison 2013-2014. Selon le Conseil d’État, la Cour de justice de l’Union européenne (directive « Oiseaux »), exige que les oiseaux sauvages « fassent l’objet d’une protection effective excluant que la chasse d’une espèce soit autorisée pendant certaines périodes de vulnérabilité, notamment en période de migration et de reproduction ». Le juge des référés a donc estimé qu’il existait « un doute sérieux quant au respect de cette exigence » par l’arrêté pour justifier sa décision.

Le ministre Philippe Martin avait autorisé cette prolongation de la chasse jusqu’au 10 février, officiellement en raison des dégâts causés par les oies aux Pays-Bas à la fin de leur migration. De leur côté, les chasseurs affirment « prélever 16 à 17.000 oies  chaque année, rapporté à une population européenne de 600 000 oies. »

C’est la cinquième fois en dix ans que le Conseil d’État réaffirme que la chasse des oiseaux d’eau doit impérativement fermer au plus tard le 31 janvier. Les associations ont appelé les pouvoirs publics à faire respecter sur le terrain la fermeture de la chasse.

 

(*) L’ASPAS (Association pour la Protection des Animaux Sauvages), France Nature Environnement (FNE), Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO), Humanité et Biodiversité.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yves Leers

Journaliste spécialisé dans les questions d’environnement (AFP), conseil en développement durable (L’Atelier du climat), ex responsable de la communication et de l’information de l’ADEME.