Les cancérogènes dans nos assiettes, c’est légal!

Une étude du Réseau Environnement Santé montre que 175 produits figurant sur des listes de substances dangereuses sont pourtant autorisés dans la fabrication d’additifs et de plastiques alimentaires.

wikipedia

Après l’interdiction le 1er janvier du bisphénol A, perturbateur endocrinien notoire, les auteurs de l’étude se sont penchés sur trois listes de substances autorisées dans la fabrication d’additifs alimentaires aux Etats-Unis, et dans les plastiques et autres matériaux alimentaires dans l’Union européenne. Ils ont ensuite comparés ces listes à trois autres de « substances préoccupantes », recensant divers composés cancérogènes, mutagènes, reprotoxiques (toxiques pour la reproduction), ainsi que des perturbateurs endocriniens.

Les résultats font froid dans le dos :

A quand un projet de loi pour interdire l’utilisation de ces substances ?

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Eddy Delcher

Après un séjour de sept ans en Angleterre et en Afrique du Sud au cours duquel il obtient un diplôme en journalisme, Eddy revient en France afin de poursuivre ses études. En 2014, il rejoint l'équipe de Néoplanète et contribue régulièrement au CNRS International Magazine ainsi qu'au journal du CNRS depuis 2012.