Les ballades de « Tonton Jean »

Jean Guillaume, copyright C.M de Télégramme
Jean Guillaume, copyright C.M de Télégramme

C’est dans les Côtes- d’Armor, près du village de Kérien, que Jean Guillaume a ouvert il y a 20 ans un centre d’accueil pour les jeunes enfants qui auraient besoin de changer d’air.

Balades à cheval, à poney, charrettes et tables adaptées aux handicapés, VTT, course à pied, pique-nique sont là pour lutter contre l’ennui, car , dit-il « ici, on ne meurt pas de faim, mais d’ennui ».

« Tonton Jean » comme on l’appelle, a investit ses maigres économies pour ouvrir cet espace dans le but de lutter contre la détresse des enfants pauvres, malades ou handicapés. Les enfants ont surnommé ce lieu « Le Paradis » ou « Ar Baradoz » en breton. Peu à peu, cette prairie se voit peuplée de poneys ou de chevaux, « souvent délaissés par leur propriétaire ». Avec le soutien de l’association Les amis de Jean Guillaume, fondée en 1993, ils font construire un abri et offrent ainsi aux enfants tout le nécessaire pour qu’ils puissent profiter du Paradis.

A 79 ans, Jean Guillaume s’est vu remettre l’insigne de Chevalier dans l’Ordre National du Mérite en juin dernier mais « je n’ai rien fait » dit-il,  » ce sont mes amis qui ont tout fait ».

Sources: Côtes d’Armor MAGAZINE, juin 2009

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone