Les avions du futur

Lockheed_Martin_Supersonic_Design_ConceptNos ingénieurs aéronautiques se creusent la tête pour imaginer l’aviation civile du futur.

Les-avions-du-futur-124470533

Version écrite de la chronique

Ils sont bien obligés car le trafic aérien mondial augmente de façon considérable. Selon l’association internationale du transport aérien, nous serons 16 milliards de passagers en 2050. 6 fois plus qu’aujourd’hui. Or, si l’on veut que nos avions soient plus performants, il faut les repenser de fond en comble : la forme, les matériaux, le carburant utilisé… La structure des avions n’a pas changé depuis une cinquantaine d’années : un “corps” en forme de tube et une aile de chaque côté.

Les constructeurs sont-ils prêts à investir dans de nouveaux modèles ?

Une fois de plus, ils n’ont pas le choix ! Donc les Grands de l’industrie aéronautique comme Boeing, Airbus, la Nasa, etc. travaillent sur des idées. Pour le moment, il ne s’agit que d’ébauches. Ils veulent créer la rupture avec l’avion classique qui sera, on s’en doute, un avion moins polluant, moins cher mais plus rapide.

Et pour le moment il ressemble à quoi cet avion révolutionnaire ?

A chaque constructeur son design ! Boeing et Northrop Grumman ont imaginé des sortes d’ailes volantes. Pour faire simple un avion d’un seul bloc en forme de triangle. Ce sont a priori des modèles qui peuvent contenir un volume de personnes considérable tout en ayant une structure légère. Le hic, les voyageurs sont loin des hublots et dépourvus de petites ailes arrières, ce qui pose un problème de stabilité pendant le vol. Le constructeur américain Lockheed Martin lui, a dessiné un engin dont les ailes se rabattent sur le fuselage. Cette technique permet de moins lutter contre la force de l’air et ainsi de limiter sa consommation en carburant. Mais nous ne verrons voler aucun de ces prototypes avant 2025. Patience…

La chronique « Environnement » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce jeudi 6 février 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.