Les anti-Red Bull déboulent

De plus en plus de boissons dites naturelles promettent de nous booster grâce à des superfruits. Tentant, lorsque l’on passe un examen ou que l’on se sent fatigué. Attention, toutefois, à bien lire les étiquettes.

Cet article est disponible dans le Néoplanète été 2011

Acérola, açaï, guarana, grenade…
« Ces produits surfent sur le succès mondial des energy drinks, comme le Red Bull », explique Sophie de Reynal, du cabinet d’analyse Nutrimarketing. Or ce marché est déjà très saturé, et ces boissons chimiques, souvent à base de taurine (un dérivé d’acide aminé soufré découvert dans de la bile de taureau, ndlr), ont été accusées en France d’accroître la tension  artérielle ou la dépendance à l’alcool. « Du coup, de plus en plus de marques tablent sur la naturalité, tendance la plus forte de l’alimentaire », poursuit-elle. Casino s’est lancé, au mois d’avril, dans cette course aux « biocarburants », avec une gamme Bien pour vous !, avec de la framboise, du raisin et de l’acérola. Depuis janvier, Oasis en décline aussi une, baptisée SuperFruit ! Chez Nestlé, le flacon Nesfluid Vitalise vante les vertus du guarana. Immédia, l’un des leaders du smoothie (racheté par Danone), propose deux recettes d’energy juices. D’autres, comme Fruité, Innocent, Groove, Attitude, Pom Wonderful, ont également investi le secteur. Le mois dernier, c’est Vitaminwater (propriété de Coca-Cola Company) qui a dévoilé XXX-3 baies, une boisson à l’açaï, à la myrtille et à la grenade, pour faire tenir le couple « jusqu’au bout de la nuit ».

Des superfruits pas si super
La cible ? Des jeunes en période d’examens, des actifs qui veulent doper leurs capacités en trois gorgées, mais aussi des retraités soucieux de rester en forme. On voit également apparaître des boissons anti-stress, qui amélioreraient la concentration ou la mémoire. Mais tiennent-elles leurs promesses ? « Certaines plantes peuvent être sources de micronutriments qui sortent un peu de l’ordinaire – des vitamines, des polyphénols ou des caroténoïdes –, recherchés pour leurs propriétés antioxydantes, d’où leur surnom de superfruits », explique Jean-Michel Lecerf, chef du service nutrition de l’Institut Pasteur à Lille. Mais « leurs bienfaits sur la santé ne sont pas toujours prouvés et dépendent de la composition des boissons », prévient le docteur. Quelquefois, ces superfruits sont largement dilués dans de l’eau ou du jus de pomme, avec beaucoup de sucres ajoutés. On préférera donc les breuvages 100 % jus de fruits, sans additifs. Et sans chercher à dépasser les apports quotidiens recommandés : « La vitamine C est éliminée sans être assimilée au-delà de 500 mg », rappelle le spécialiste. « Les plantes tropicales font rêver. Pourtant, les produits locaux complètent très bien l’alimentation », ajoute Sophie de Reynal. L’été venu, on profite des fruits rouges produits en France – cassis, fraises, mûres, myrtilles, raisins, tous riches en antioxydants. En hiver, on se régale de poires, de kiwis ou d’agrumes pleins de vitamines – encore meilleurs si on les croque entiers, puisqu’une partie des fibres disparaît dans les jus. Et si l’on souhaite pimenter son quotidien, la plupart des enseignes du commerce équitable vendent des denrées exotiques cultivées dans le respect des producteurs locaux et des savoir-faire traditionnels.

SUPERFRUITS d’Amazonie

L’acérola est un arbuste que l’on voit surtout au Brésil et au Pérou. Ses petits fruits rouges, qui ressemblent à des cerises, contiennent une très grande quantité de vitamine C (1 000 à 2 000 mg pour 100 g de fruits).
Le guarana, surnommé « l’oeil de la forêt » par les Indiens d’Amazonie brésilienne, est la plante qui concentre le taux de caféine le plus haut au monde. Il est consommé pour ses propriétés stimulantes, en graines ou dilué dans de l’eau.
La baie d’açaï, semblable au raisin noir, pousse dans la forêt amazonienne. On lui prête de grandes qualités antioxydantes. Ses vertus amincissantes, parfois mises en avant, ont fait le bonheur d’escrocs sur Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone