Les animaux de la semaine : la rupture de Buddy et Pedro, la chasse à la baleine financée par le fonds d’aide aux victimes de Fukushima, un chat milliardaire et le secret des chants des cétacés

Au menu des animaux de la semaine : la rupture de Buddy et Pedro, la chasse à la baleine financée par le fonds d’aide aux victimes de Fukushima, un chat milliardaire et le secret des chants des cétacés. A écouter ci-dessous (3’03)

















[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2011/12/animaux-de-la-semaine.mp3|titles=animaux de la semaine]

Référence musicale

– « Les Aristochats » – Disney



















Version écrite des animaux de la semaine

Suite et fin de l’histoire d’amour de Buddy et Pedro, nos deux manchots homosexuels du zoo de Toronto dont nous vous avons parlés la semaine dernière ! Je sais, je sais vous attendiez avec impatience. Et bien contre toute attente, Buddy a craqué pour une femelle manchot, c’est ballot ! Le directeur du zoo lui a mis dans les pattes une superbe créature, Farai, et en quelques heures seulement l’affaire a été conclue ! Des rumeurs de grossesse circulent déjà dans les enclos se réjouit 20m et les premiers bébés pourraient arriver en avril prochain. De son côté, Pedro vit moins bien la rupture et pour l’instant ne semble guère intéressé par sa promise, Thandiwey. Une issue qui ne doit pas plaire aux associations d’homosexuels qui  considéraient Buddy et Pedro comme un symbole, mais qui ravit le directeur du zoo dont le seul but est la reproduction et qui  veut  que ses pensionnaires arrêtent de se comporter comme des manchots !

Que cette histoire amusante ne nous aveugle pas sur les mauvaises nouvelles qui mettent en danger les animaux, notamment cette semaine les japonais sont repartis sillonner l’Antarctique pour chasser des milliers de baleines. Monstrueux car, on le sait depuis longtemps, ils mettent en péril une espèce déjà très menacée, mais aussi scandaleux, quand on apprend que cette flotte de baleiniers est escortée d’une force de sécurité pour se défendre contre les défenseurs des baleines ; flotte qui coûte 30 millions de dollars… prélevés sur les fonds d’aide aux sinistrés du tsunami ! Une décision qui a provoqué des réactions dans le monde entier et des pétitions circulent actuellement pour protester contre ce détournement de fond hallucinant.

Revenons à des infos plus joyeuses avec les animaux milliardaires car, Tommasino a fait beaucoup parler de lui cette semaine. Ce chat errant de 4 ans a été retrouvé au détour d’une poubelle de Rome par une vieille dame. Il lui a donné tant d’amour que  Maria Assunta en a fait son légataire et qu’il vient d’hériter de… 11 millions d’euros ! Ca ne vous rappelle pas les Aristochats ? La loi Italienne ne permettant pas de donner de l’argent à un animal de compagnie, cet argent va être partagé entre différentes associations de défense des animaux. Tommasino n’est pas un cas unique nous rappelle planet.fr, d’autres animaux sont devenus millionnaires à la mort de leurs maîtres ; le plus riche étant un berger Allemand, Gunther IV, doté de 100 millions d’euros et un chimpanzé « seulement » riche de 46 millions d’euros.

Quittons nous avec cette jolie opération « The Whale Project » que vient de  lancer le magazine Scientific American pour demander aux amoureux des cétacés de les aider à décoder les secrets de leurs chants. Environ 15.000 enregistrements de sons,  récoltés sous toutes les mers du monde, sont mis à disposition sur le web pour que chacun, en fonction de son expérience, puisse les écouter, les étudier, les comparer et espérons-le, découvrir de nouveaux dialectes et apprendre à parler avec eux. Passionnant…

Signer la pétition pour les baleines

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.