Dictionnaires 2016

L’environnement est à la page

Vous faites partie des électrosensibles ou des décroissants ? Vous êtes désormais dans le dico ! En librairie aujourd’hui pour le Robert et le 28 pour le Larousse, les deux principaux dictionnaires verdissent leur vocabulaire sur l’écologie et l’environnement dans leur édition 2016 quelques mois avant la COP21.

google_dictionnaire

On retrouvera donc « l’anthropocène » (période géologique marquée par l’impact environnemental des activités humaines) dans le Larousse, mais aussi la « durabilité », « l’électrosensibilité », « l’écopastoralisme » et la « particule » (polluante).

Pour le Robert, les mots de l’écologie sont un peu plus contestataires. Le fameux « zadiste », qui est passé à la postérité en empêchant la construction d’un aéroport ou d’un barrage, se fait une place parmi ses pages avec la ZAD, acronyme de « zone à défendre ». Le dictionnaire accueille aussi les mots « décroissants », les « climatosceptiques » et l’expression « décarboner ».

Chez son concurrent, beaucoup de termes s’enrichissent de sens nouveaux. C’est le cas du mot « responsable » qui n’est plus seulement celui qui « se porte garant » ou qui « pèse les conséquences de ses actes ». Il devient aussi une personne qui s’emploie à « respecter les valeurs de développement durable ».

Les deux célèbres dictionnaires ne passeront pas non plus à côté des nouveaux registres gastronomiques, ni des mutations scientifiques ou informatiques, et autres évolutions sociétales.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Paul Brinio

Né dans le sac à dos de ses parents, cet aspirant journaliste tombe rapidement amoureux de la radio. Après avoir traîné sa barbe et ses cheveux à RFI Bruxelles et dans des rédactions locales, il termine sa formation de journaliste, rejoint l'équipe de Néoplanète en 2015 et continu ses études de géopolitique dans un souci de conquête mondiale.