Puisqu’on vous dit de ra-len-tir !

slowIl nous faudrait être lent dans ce monde accro à la vitesse ; après Eloge de la lenteur, le pionnier du slow nous donne deux ou trois clés pour suivre le mouvement.

Lenteur-mode-d-emploi-

 

Version écrite de la chronique, collaboration: Nathalie Cayzac

C’est la nouvelle tendance. Dans Lenteur mode d’emploi, publié chez Marabout, Carl Honoré, le chef de file du mouvement de la lenteur, nous fait découvrir des individus, des groupes et des entreprises qui, dans le monde entier, mettent en pratique avec patience des solutions lentes dont les maîtres mots sont créativité, minutie et mise en perspective.

Le livre est très riche donc difficile à résumer mais par exemple il nous explique qu’on devrait arrêter d’agir, parfois, pour penser; ça a l’air tout bête mais nous le faisons si peu ! Réfléchir, poser les problèmes, écouter l’autre, accepter l’échec, bref prendre le temps de comprendre pour en tirer les conséquences

Mais il faut quelquefois réagir vite face à un problème.

Parmi les exemples les plus spectaculaires de solution lente il y a les équipes de F1; lorsqu’il faut changer des pneus en quelques secondes, ce sont, en fait, des heures d’entrainement en amont, et puis des heures d’analyse du problème qui leur permettent d’être aussi performantes.

La solution lente peut aussi résoudre des problèmes sociétaux : ainsi en Islande, après la catastrophe financière de 2008, les nouveaux responsables politiques, les experts et les citoyens ont mis en place, dès 2009, une collaboration active; assemblées, réunions de quartiers, sondages, réseaux sociaux ont permis aux habitants de participer à la reconstruction du pays… Cela a pris du temps, la nouvelle constitution n’a pas été tout à fait celle que chacun avait envisagée mais tous ont été sollicités et pratiquement tous ont participé; rien n’est encore gagné, mais cela a redonné du souffle et de la confiance ! En Islande comme ailleurs, la solution lente fait son chemin… lentement mais sûrement. Et si en France on faisait pareil ? Se poser et réfléchir enfin calmement à l’avenir ?

La chronique « Bonne Nouvelle » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce vendredi 8 novembre 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.