L’électronique écologique

De plus en plus vendus et de plus en plus puissants, les ordinateurs, téléphones portables et autres accessoires électroniques ont un bilan écologique catastrophique. Greenpeace établit un classement des marques high-tech les plus responsables, le label Epeat classe les appareils selon leur impact environnemental mais il reste beaucoup à faire. Quelles sont les marques les plus écolos ? Comment devenir un green geek ?

Les classements semblent écologiques semblent avoir un impact sur les ventes car les constructeurs se sont lancés dans une courses au désarmement. Plus de mercure, plus de retardateur de flamme, plus de PVC… Beaucoup de substances sont ou vont être bannies des appareils électroniques. Les bons élèves ne sont pas toujours les mêmes selon les classements. Chez Greenpeace, Nokia, Samsung, Sony et Phillips ex aequo occupent les trois premières places. En revanche Lenovo, Samsung et Apple ont obtenu la certification Gold d’Epeat.

Longtemps dernier, Apple a mis les bouchées doubles pour convertir sa gamme d’appareils. Dans le monde du PC, Dell travaille activement à rendre sa gamme plus écologique et a obtenu plusieurs certifications Epeat Gold.

Comment choisir ?

Un ordinateur portable est plus écologique qu’une tour desktop pour deux raisons principales.

ordinateur-ecologique

1 Etant plus petits, il est possible d’en transporter un plus grand nombre dans le même volume de chargement. De par leur taille également, ils demandent moins de matériaux pour leur fabrication et leur emballage.

2 Ils sont moins gourmands en énergie. Pour gagner en autonomie, les portables sont dotés de processeurs à faible voltage qui sont aussi performants que leurs équivalents desktop pour la majorité des utilisateurs. Afin de limiter la chaleur, les cartes graphiques sont également optimisées.

Les portables récents sont équipés d’écrans LED qui offrent un meilleur contraste tout en consommant moins d’électricité.

Les disques durs traditionnels sont petits à petits remplacés par les SSD (Solid State Drive) qui utilisent la même technologie que les clés USB. Ils sont silencieux, chauffent, très peu, sont très résistants aux chocs et consomment moins d’électricité. Problème, ils sont encore chers mais le marché de l’électronique évolue rapidement.

Si malgré tout vous désirez un PC tour, choisissez avec attention les composants qui peuvent faire varier énormément la consommation. Les processeurs atteignent parfois 130 W de puissance, ce qui n’est utile qu’aux utilisateurs

d’applications professionnelles très gourmandes. Les cartes graphiques sont parfois des usines à gaz. Les plus puissantes atteignent presque 300W alors que des modèles à moins de 100W permettent de lire des films HD.

transcend-32gb-ssd_00081584

Ce sont principalement le processeur et la carte graphique qui influent sur la consommation et définissent la puissance de l’alimentation. Un bloc surpuissant ne sert à rien et consomme plus.

Comme sur les portables, les moniteurs LED pour bureau consomment moins que les LCD à néons.

Les disques durs SSD tardent à s’imposer à cause de leur prix et de leur capacité limitée par rapport aux disques traditionnels qui atteignent aujourd’hui 2to (2000go).

Il est possible de diminuer encore la consommation par des gestes simples.

Les périphériques USB consomment de l’énergie mais lorsqu’ils sont inutilisés. Mieux vaut les débrancher. Les appareils en veille consomment beaucoup. Branchez-les de préférence une multiprise avec interrupteur qui permet de tout éteindre.

Et vous, vous êtes-vous convertis à la technologie verte ?

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone