L’écologie en piste aux J.O de Londres

Après le médiocre bilan écologique des jeux Olympiques de Pékin en 2008, Londres a placé le développement durable au cœur de son projet. Qui se décline en cinq thèmes : le changement climatique, la gestion des déchets, la biodiversité, l’inclusion sociale et la vie saine. Immersion dans cet titanesque chantier de l’Est londonien, à environ un an de la compétition. C’est parti !

Par Fabienne Broucaret, notre envoyée spéciale

Cet article est extrait du numéro 22 de NEOPLANETE

 

UN STADE OLYMPIQUE RECYCLABLE

Il est situé au sud du Parc olympique, sur une « île » entourée de cours d’eau des trois côtés. Les épreuves d’athlétisme, les cérémonies d’ouverture et de clôture y seront organisées. Il pourra accueillir plus de 80 000 spectateurs. Sa forme ressemble à un cirque, avec un aspect boulonné et non-soudé, ce qui facilitera son démantèlement.

Le plus ? Sa structure en polymère recyclable, qui inclut des morceaux de chanvre. Comme il ne sera que partiellement démonté, Londres disposera d’un stade de taille moyenne et 55 000 des 80 000 sièges seront réaménagés ailleurs !

UN PAVILLON DE BASKET RÉUTILISABLE

Ce site temporaire sera l’un des plus grands jamais construits dans l’histoire des Jeux. Ce pavillon, géométrique, sera démonté à la fin des compétitions. Certaines parties devraient être réutilisées ou réinstallées ailleurs, en Grande-Bretagne.

UN PARC OLYMPIQUE VERDOYANT

Ces J.O sont l’occasion de transformer d’anciens terrains industriels pollués et laissés à l’abandon dans l’Est londonien. Ainsi, le Parc olympique permet de créer un nouvel espace vert dans la capitale anglaise. Un havre de paix, tant pour ses habitants que pour la faune sauvage qui y vit.

Dans sa partie sud, l’objectif sera de conserver l’atmosphère festive des Jeux, avec des jardins au bord de la rivière, des marchés, des événements, des bars et des cafés. Dans sa partie nord, les dernières techniques écologiques sont appliquées pour gérer les eaux de pluie : ce sera à terme un lieu public silencieux et un habitat pour des centaines d’espèces rares, comme les martins-pêcheurs et les loutres.

À noter que du bois récupéré de l’ancien stade, aujourd’hui détruit, a été utilisé pour construire des barrières pour les animaux. Près de 2 000 arbres, ayant poussé en Grande-Bretagne jusqu’à mi-maturité, ont été plantés pour donner des « racines » aux espaces verts du Parc. 2 000 autres le seront dans le Village olympique. Ils ont été soigneusement sélectionnés, la plupart correspondant à des espèces natives, telles que des frênes, des aulnes, des saules, des bouleaux, des noisetiers, des cerisiers, des peupliers, des platanes et des tilleuls. Plus de 300 000 plantes de zones humides ont également investi l’endroit, ce qui fait de ce Parc la plus grande rivière urbaine… et la plus grande zone humide plantée à ce jour au Royaume-Uni. Un site naturel qui se veut enfin accessible aux personnes handicapées.

UN VILLAGE OLYMPIQUE TRANSFORMABLE

Des lits pour les athlètes, des logements pour les Londoniens ! Pendant les jeux Olympiques et Paralympiques, le Village mettra à disposition des appartements pour environ 17 000 sportifs et officiels, des boutiques, des restaurants, des installations médicales, des centres de loisirs, des espaces ouverts… Après les Jeux, les bâtiments seront transformés en 2 800 habitations, dont 1 379 à prix modéré.

UNE FLAMME OLYMPIQUE VERTE ?

La flamme olympique devrait brûler avec un carburant à faible taux de dioxyde de carbone. Le défi ? Dénicher un gaz écologique comme le méthane, à la place de la paraffine, qui permette que la flamme soit visible jour et nuit, sans jamais s’éteindre.

UN BUDGET COLOSSAL

Il a été réévalué de 2,4 milliards à 9,3 milliards de livres Sterling (2,75 milliards d’euros à 10,66 milliards d’euros). Une multiplication par quatre qui a fait grincer des dents. Après ces atermoiements, les organisateurs affichent désormais leur enthousiasme : à environ un an des J.O, plus de 80 % des travaux ont d’ores et déjà été réalisés.

Quel chantier !

Visitez le chantier des J.O de Londres ! C’est ce que vous propose l’association Insider London, avec son Sustainable 2012 Tour. Une visite guidée passionnante de deux heures, en petit groupe, pour découvrir les différents sites et leurs démarches environnementales.

Tarif : 25 £, soit environ 28 €. Plus d’infos sur www.insider-worldwide.com

Les J.O se dérouleront du 27 juillet au 12 août 2012, à Londres. Plus d’infos sur www.london2012.com

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone