L’éclairage public, une menace pour la biodiversité ?

Le gouvernement lance un baromètre pour connaitre l’état de la biodiversité

En France, la nouvelle ministre de l’Ecologie, Nicole Bricq, n’entend pas laisser ce sujet de côté. Elle a lancé, le 22 mai dernier, pour la Journée de la biodiversité, l’Observatoire national de la biodiversité. Le but ? Mieux connaitre la faune, la flore, les paysages, les habitats naturels… et apporter un regard objectif sur l’évolution des relations entre notre société et la biodiversité.

« Il ne peut y avoir de politique efficace en matière de protection de la biodiversité sans une connaissance précise de l’état des espèces, des paysages, des sols… Je donnerai une place centrale à la réduction de l’érosion de la biodiversité au même titre qu’à une action résolue en matière de climat. La nature sous toutes ses formes nous rend au quotidien des services inestimables : pollinisation des végétaux, prévention contre les inondations, stockage du carbone… Préserver la biodiversité c’est protéger le capital écologique et le capital économique », a-t-elle déclaré

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone