Le typhon du siècle pèse sur le sommet climat de Varsovie

FlickR  ~MVI~ (warped)C’est un signe qui sonne comme un avertissement de plus : le sommet mondial sur le climat s’est ouvert le 11 novembre à Varsovie alors que le typhon Haiyan venait de ravager les Philippines, faisant des milliers de morts.

« Nous avons, sur nos épaules, le poids de nombreuses réalités qui donnent à réfléchir, comme l’impact dévastateur du typhon Haiyan », a déclaré d’emblée  la responsable climat de l’ONU, Christiana Figueres, devant des représentants de 192 pays réunis jusqu’au 22 novembre pour le 19ème sommet des Nations unies sur le changement climatique.

Selon elle, « les prochains générations vont devoir mener une bataille immense ». Le problème, c’est que les déclarations d’intention se suivent mais que les typhons succèdent aux cyclones, toujours plus dévastateurs, comme on vient de le voir aux Philippines dont le négociateur a entamé à Varsovie une grève de la faim « jusqu’à ce que des engagements concrets soient pris pour passer à l’action ». Les pays du nord avaient promis 100 milliards de dollars par an à partir de 2014 pour aider les pays en développement les plus menacés par le réchauffement.

Les négociations de Varsovie devraient jeter les bases d’un accord contraignant qui serait adopté en 2015 lors du sommet de Paris et qui succédera en 2020 au protocole de Kyoto de 1997 dont les engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre n’ont pas été respectés. Au lieu d’une baisse moyenne des émissions de l’ordre de 5% depuis 1990, une hausse de plus de 15% a été constatée.

Le prochain accord devrait aussi impliquer les Etats-Unis, et les grands pays émergents, en particulier la Chine, dont les émissions de CO2 représentent près de 30% du total, devant les Etats-Unis (16%) et l’Europe (11%).

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yves Leers

Journaliste spécialisé dans les questions d’environnement (AFP), conseil en développement durable (L’Atelier du climat), ex responsable de la communication et de l’information de l’ADEME.