Le thon dans le rouge

Un pas vers l’interdiction du thon rouge ? L’Union européenne a décidé mercredi dernier de soutenir, dans la foulée des Etats-Unis, une interdiction du commerce international du thon rouge. Cela reviendrait à arrêter la pêche industrielle de ce poisson très prisé pour les sushis. A Bruxelles, les ambassadeurs des 27 pays européens se sont mis d’accord sur cette position commune pour la prochaine réunion de la Cites qui s’ouvre samedi 13 mars 2010 à Doha. En réponse, le Japon a annoncé hier qu’il s’opposerait à l’interdiction du commerce du thon rouge de l’Atlantique au niveau mondial.

Tout le monde veut sauver le thon? Un sondage CSA commandé par Greenpeace révèle que 65% des Français sont favorables à l’interdiction de la commercialisation du thon rouge et que 80% sont près à arrêter d’en consommer.  Un argument de poids pour les associations écologistes qui font face aux réticences des pêcheurs et à la timidité des pouvoirs publics.

Sarko et Albert de Monaco font cause commune. Nicolas Nicolas Sarkozy avait promis en juillet de soutenir l’inscription du thon rouge à l’annexe I de la convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction. C’est-à-dire l’arrêt de la pêche de ce poisson dont les stocks ont diminués de 80% ces dernières décennies. Par ailleurs, le prince Albert de Monaco soutient la mise à l’annexe du thon rouge et souhaite que la France fasse de même. Le temps est compté car les scientifiques prévoient la fin des stocks viables en 2012.

Encore de l’espoir ? L’annexe I de la Cites a permis dans le passé de sauver les éléphants du commerce de l’ivoire. Les pêcheurs évidemment ne sont pas d’accord et avancent que les quotas ont déjà fondus de 40%. Plusieurs enseignes de grande distribution et des restaurants ont pris les devants en ne proposant plus de thon rouge.

Et vous, vous êtes dans le thon ? En mangez-vous ? Connaissez-vous beaucoup de poissonniers ou de restaurants qui en proposent ?  Mangez-vous des sushi au thon ? Etes-vous prêts à les boycotter ?

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone