Le sondage green du mois, avec Euro-vote : « Les français et le Greenwashing »

Euro-VoteEuro-Vote est le 1er outil de recueil d’Opinion en ligne responsable.

Son concept est d’associer la collecte de données en ligne à une remise de 10% de son CA tous les mois à ses partenaires associatifs au prorata du choix des répondants.

Tous les mois, nous vous proposons de découvrir les résultats d’une de leurs enquêtes vertes. Voici la première :

Les français et le Greenwashing

Étude réalisée au 1er semestre 2009, auprès de 297 internautes de 18 ans et plus sensibilisés au Développement Durable.
• La participation à l’enquête est « opt’in » (spontanée), et aucun des répondants n’a reçu de cadeaux ou tout autre forme de rémunération.

Les tendances …

Le consommateur redoute le « greenwashing » (qui peut être traduit par « blanchiment écologique »). Ce terme désigne le procédé marketing utilisé par les organisations (entreprises et institutions) dans le but de donner à l’opinion publique une image écologique et responsable, alors que les acteurs en question montrent peu de réelles actions en faveur de l’environnement.
Le greenwashing est un peu le « mensonge vert » des marques.

Tout le monde parle vert, mais peu d’entreprises ont de réelles initiatives en ce sens.

Green Paint
Creative Commons License photo credit: velo_city

En effet, si plus de 71% des personnes interrogées reconnaissent qu’il est devenu indispensable pour les marques d’avoir un discours «vert», moins d’une personne sur 5 croit à une réelle prise de conscience des marques vis-à-vis de l’environnement.

En revanche, plus de la moitié des interviewés reconnaissent qu’une publicité « verte » leur donne bonne conscience lors d’un l’achat, et les ¾ d’entre eux y voient une raison supplémentaire de choisir un produit. Malgré la crise, le critère écologique devance, même si ce n’est que de peu, l’aspect prix et qualité d’un produit.

Si ces chiffres donnent aujourd’hui raison aux marques, les pourfendeurs du Greenwashing veillent : plus de 90% des personnes interrogées souhaitent que les messages « verts » soient agréés par un organisme indépendant, et plus de 70% d’entre elles se déclarent prêtes à donner leur avis sur les publicités « vertes » présentes sur le Web.

Pour télécharger l’enquête complète en pdf : Rapport Euro-Vote Greenwashing

Plus d’infos : www.euro-vote.com

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone