Le Sénat interdit les biberons au Bisphénol A

On retrouve du Bisphénol A (BPA), perturbateur hormonal susceptible de provoquer des troubles du comportement, dans les urines de plus de 90% des Américains. Les biberons contenant du BPA, d’ores et déjà retirés de certaines crèches, seront peut-être bientôt interdits à la vente suite à une décision du Sénat mercredi 24 mars dernier. Affaire à suivre à l’Assemblée nationale.



Le Sénat a adopté mercredi 24 mars 2010 une proposition de loi visant à suspendre la commercialisation de biberons contenant du Bisphénol A. Cette proposition du groupe des radicaux de gauche vient en réponse au rapport publié par l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), vendredi 5 février dernier. Les experts y concluaient pour la première fois que le Bisphénol A « pourrait agir à très basse dose”, en ayant des “effets sur le système nerveux, le comportement, la prostate et les glandes mammaires ». De nombreuses communes comme Paris ou Besançon ont peu après banni la substance de leurs crèches.

« Signaux d’alerte »

A l’origine, la proposition de loi adoptée par le Sénat contenait une interdiction de la molécule dans la totalité des plastiques alimentaires. Un amendement de Gérard Deriot, rapporteur UMP de la commission des lois, a rendu la loi moins ambitieuse : l’interdiction ne concerne plus que les biberons au BPA, alors même que cette substance est aussi présente dans les boîtes de conserve et canettes de boisson.

Bientôt Maman contaminée

Les agences de santé insistent, elles, sur les dangers pour le fœtus. En octobre 2009,  une étude publiée dans la revue Environmental Health Perspectives a mis en évidence le lien entre le contact de la femme enceinte avec la molécule et une agressivité accrue chez le jeune enfant.

En France, le porte-parole du Réseau Environnement Santé (RES) André Cicolella se réjouit de l’adoption du texte par les sénateurs qui ont fait “un grand pas en avant” : “C’est une 1e étape au niveau national. (…) Il faut désormais aller au bout de la logique en protégeant également les bébés allaités et les foetus exposés via la contamination maternelle. C’est l’ensemble des sources d’exposition alimentaire qu’il faut donc éliminer« .

Sans que personne ne sache trop pourquoi.

La proposition de loi adoptée par le Sénat doit encore être inscrite à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale pour pouvoir poursuivre son parcours parlementaire. Si la loi est promulguée, la France serait le premier pays européen à interdire la commercialisation des biberons conçus avec du Bisphénol A.

Internautes, pensez-vous qu’interdire le Bisphénol A dans les biberons soit une mesure suffisante ? Souhaitez-vous voir bannir le Bisphénol A de tous les produits, même destinés aux adultes ? En général, avez-vous peur des produits toxiques dans les objets que vous manipulez au quotidien ?




Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone