Le sac plastique, persona non grata en Italie

Depuis le 1er janvier, l’Italie a interdit l’utilisation des sacs plastiques. Une bonne surprise quand on sait que ce pays consomme à lui seul près d’un quart des 100 milliards de sacs plastiques utilisés en Europe, soit environ 400 par habitant et par année.

Près de quatre ans de pourparlers auront été nécessaires, mais ça y est, la distribution de sacs plastiques est désormais bannie de la Botte au profit de sacs biodégradables, en papier ou en textile. Empêtrée dans de graves problèmes de gestion des déchets, notamment à Naples, au Sud du pays, où des centaines de kilos de détritus jonchent les rues (à cause notamment du manque d’incinérateurs), la ministre de l’Environnement italienne, Stefania Prestigiacomo, s’est félicitée de ce « pas en avant fondamental dans la lutte contre la pollution ».

Reste maintenant à mettre cette politique en œuvre. Les enseignes de grandes distributions ont jusqu’au 30 avril pour se mettre à la page, tandis que les petits magasins ont un sursis jusqu’à la fin de l’année. Au niveau local, comme dans la ville de Turin, les contrevenants se verront infliger une amende comprise entre 25 et 250€.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone