Le Roundup® accusé de provoquer les intolérances au gluten

Occupy_Wall_Street_Maui_at_Monsanto_4Selon une étude récente de chercheurs américains, la montée de l’intolérance au gluten et plus généralement le développement des maladies coeliaques, seraient provoquées par le Roundup®, le trop célèbre herbicide de Monsanto, dont la substance active est le glyphosate.

Les auteurs de l’étude, Anthony Samsel et Stephanie Seneff (MIT Cambridge), affirment même que le glyphosate est « la cause majeure de cette épidémie » d’intolérance au gluten qui toucherait 5% de la population en Amérique du Nord et en Europe.
Selon les scientifiques, dont les travaux ont été publiés dans la revue Interdisciplinary Toxicology (*), des poissons exposés au glyphosate ont développé des troubles digestifs comparables à l’intolérance au gluten. L’étude a mis en évidence le fait que le glyphosate « bloquait le fonctionnement d’une catégorie d’enzymes dont le rôle est essentiel dans le système digestif ».
T1larg.gluten.foods.gi

Classé comme « produit dangereux pour l’environnement » dans l’Union européenne, le glyphosate pourrait aussi entraîner de graves insuffisances rénales lorsqu’il est associé à d’autres produits agricoles. Or on retrouve des résidus de glyphosate à des taux de plus en plus élevés dans les céréales et donc dans l’alimentation, selon les deux chercheurs.

Les autorités du Sri Lanka viennent d’interdire l’utilisation de cette substance qui aurait provoqué des néphropathies graves voire mortelles chez des dizaines de milliers d’agriculteurs. L’Inde serait également touchée ainsi que plusieurs pays d’Amérique du Sud.

La maladie coeliaque – qui est due à une intolérance à une fraction du gluten – se caractérise par une dégradation des parois de l’intestin.
Glyphosate-3D-ballsLe Roundup® est l’herbicide foliaire systémique (non sélectif) le plus répandu au monde. Depuis 2000, le brevet de Monsanto est tombé dans le domaine public et de nombreux autres produits désherbants contiennent du glyphosate à des taux de concentration variables mais toujours dangereux. Selon le site Combat Monsanto, le chiffre d’affaire des herbicides de Monsanto à base de glyphosate était de l’ordre de 2 milliards de dollars en 2010 contre 3,5 en 2009.

(*) [Interdisciplinary Toxicology, http://www.intertox.sav.sk/, 2013, Vol. 6 (4), 159-184] “Glyphosate, pathways to modern diseases II: Celiac sprue and gluten intolerance”.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yves Leers

Journaliste spécialisé dans les questions d’environnement (AFP), conseil en développement durable (L’Atelier du climat), ex responsable de la communication et de l’information de l’ADEME.