Le retour des chauves-souris en Europe

449224711_6154eb91f6_oRéjouissons-nous, les chauves-souris font leur grand retour en Europe ! Le-retour-des-chauves-souris-en-Europe-124490559

Version écrite de la chronique

Entre 1993 et 2011, il y a eu une augmentation de leur nombre de 40% selon un rapport récent de l’Agence Européenne de l’Environnement. Pour en arriver à cette conclusion, l’AEE a suivi 16 espèces différentes sur 45 ! Ils ont trouvé 6 000 sites d’hibernation dans 9 pays différents : Allemagne, Autriche, Hongrie, Lettonie, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Slovénie et Slovaquie.

Cette augmentation est due à quoi ?

Aux politiques de conservation qui ont été mises en œuvre ! Comme quoi, quand on veut, on y arrive ! Le grand événement qui a permis la réintégration des populations de chauves-souris a été surtout le traité international « Eurobats », signé en 1944. De nombreux phénomènes sont responsables de la disparition soudaine des chauves-souris : l’intensification de l’agriculture, la destruction des habitats naturels, l’usage de produits toxiques sur les toitures, des campagnes volontaires de destruction … On ne s’en rend pas vraiment compte, mais il faut faire attention car les chauves-souris jouent un rôle important dans notre biodiversité ! Leur présence suppose l’existence parallèle des invertébrés dont elles se nourrissent.

Pouvons-nous considérer la population de chauves-souris comme « stable », désormais ?

Non, malheureusement, car elles sont extrêmement sensibles aux perturbations environnementales, et leur cycle de reproduction est très lent. Il n’est pas impossible que la population baisse soudainement à nouveau ! C’est donc une espèce vulnérable, mais l’AEE, aux côtés de The Bat Conservation Trust (BTC) et the Dutch Mammal Society, s’engagent à protéger leurs habitats. Il faut aussi que chacun d’entre nous les aide : laisser des petites ouvertures dans nos caves, par exemple, et surtout ne pas les tuer car non, les chauves-souris ne viennent pas vous tirer les cheveux ou sucer votre sang, arrêtons avec ces idées stupides et protégeons-les !

La chronique « Environnement » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce mercredi 26 février 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.