Le projet Esperanto : première étape bouclée !

Fondé par 3 couples aux qualifications complémentaires, l’association Projet Esperanto a quitté la France le 25 août pour un Tour de l’Atlantique nord en voilier, avec pour objectif de sensibiliser par l’image les jeunes de 8 à 10 ans aux
problèmes environnementaux liés aux ressources en eau.

Projet EsperantoAu programme : la réalisation de 5 courts métrages avec 5 écoles de continents différents qui tourneront, l’une après l’autre, un chapitre du conte écrit par l’équipe de Projet Esperanto : Les Aventures d’Esperanto, ainsi qu’un documentaire qui viendra compléter la démarche de sensibilisation en étudiant le regard que portent les protagonistes des 5 courts métrages, sur les problèmes écologiques de leurs pays respectifs, en rencontrant les acteurs locaux.

Découvrez le premier épisode du conte, avec les écoles de la commune d’Hillion en France

« Esperanto vit dans une île où toutes les eaux du monde prennent leur source. La source légendaire est aujourd’hui malade, le petit Esperanto est donc désigné par la déesse Akvo pour aller à la rencontre des enfants du monde afin de découvrir la cause de ce drame … » explique Anne-Charlotte Lejeune, chargée de communication de Projet Esperanto.

Le conte traite d’un problème écologique propre à chacune des étapes. Pour cette première étape, l’équipe de Projet Esperanto souhaitait souligner l’important développement des algues vertes en France. Projet Esperanto a réussi à boucler la partie fiction du tournage pour ce premier épisode intitulé « La Fête du Suno Nigra » qui traite de la menace que vit l’Ile de Belecreino : l’Abîme verte…

« La scène la plus importante de cet épisode était celle du banquet où le personnage d’Esperanto est nommé « Kuraoa », c’est-à-dire l’élu chargé de parcourir le monde pour y accomplir les volontés de la déesse Akvo, la protectrice des eaux du monde. » déclare Edouard Masseau, Président de l’association Projet Esperanto. Le plateau était installé dans une clairière du Château des Marais, où l’équipe de Projet Esperanto a dû diriger une trentaine d’enfants, tous issus de la commune d’Hillion et de ses alentours. « Tous âgés entre 6 et 12 ans, ils se sont prêtés au dur jeu d‘acteur : respecter le silence sur le plateau, rester costumé par tous les temps, ne pas regarder la caméra, répéter son jeu de scène, accepter de refaire les prises maintes et maintes fois… Chaque enfant avait un rôle défini : danseur, musicien, magicien, porteur de chaudron, cuisinière… Chacun a eu donc le droit à un briefing sur son « jeu » : comment positionner ses mains, son regard, ne pas tourner le dos à la caméra, etc. » commente Cécile Ruiz, Réalisatrice au sein de l’association Projet Esperanto.

Les photos de cette première étape :

[nggallery id=16]

Projet à suivre sur www.neoplanete.fr

Le projet…

Le projet Esperanto, un ambitieux projet à long terme et au long cours, afin de sensibiliser les enfants du monde à la protection de l’eau et des écosystèmes aquatiques en tournant un court-métrage illustrant un chapitre des aventures d’Esperanto, un conte écrit par l’équipe du projet.

Les écoliers de 5 régions du monde s’associent autour d’un projet ludo-éducatif en réalisant 5 courts-métrages, 1 par étape, sur le thème de l’Eau. Ces films sont assemblés pour aboutir à un « conte audiovisuel » : Les aventures d’Esperanto.

France – La fête du Suno Nigra ,
Maroc –  Le territoire d’Ambala le sorcier
Sénégal – La grande plaine inondée
Guyane – La rivière des ombres
Guadeloupe – Le sortilège de la graine blanche

Les enfants acteurs de leur quotidien : les écoliers sont suivis par l’équipe audiovisuelle qui réalise un documentaire sur leur pays et les enjeux quotidiens liés à l’eau : rencontres avec les familles, les associations, les pêcheurs, les collectivités locales…

Avant l’arrivée : les enfants, leurs instituteurs et une association locale prennent en main le projet. Ils reçoivent le « Kit Esperanto », des fiches pédagogiques, le conte imprimé « Les Aventures d’Esperanto » et un guide « Mon premier film » pour aider les enfants à comprendre le langage audiovisuel.

Pendant le séjour : les enfants passent devant et derrière la caméra. Découverte par les enfants de l’organisation d’un casting : ils sont responsables de l’attribution des rôles. Notre héros, Esperanto, est interprété par un enfant différent dans chaque étape. Réalisation du court-métrage qui s’inscrit dans le conte commun : les enfants apprennent à manier la caméra, à utiliser la perche et le casque, puis à organiser leurs images sur la table de montage.
Avant-première : après 10 jours de travail, les enfants projettent le film en classe, l’occasion d’échanger autour des problématiques écologiques et de leurs solutions.

Après le séjour : les enfants deviennent les ambassadeurs du Projet Esperanto. Projection du film : à leur tour, les enfants organisent la projection dans leur village à l’aide du matériel que nous leur offrons.

Le voyage : Un tour de l’Atlantique au rythme du souffle de la planète : le vent ! C’est en voilier que nous rallions les 5 étapes, de juin 2009 à mai 2010 : France, Maroc, Sénégal, Guyane et Guadeloupe. Moyen de transport le plus écologique, notre bateau est préparé afin de réduire notre impact environnemental par l’installation de panneaux solaires, d’éoliennes, de récupérateur d’eau de pluie et l’utilisation de produits d’entretien écologiques…

Au retour : L’objectif du Projet Esperanto est de sensibiliser un maximum d’enfants à la problématique de la préservation de l’eau à travers le monde. Le but est donc de diffuser ce documentaire auprès d’un maximum d’écoles assurant ainsi la pérennité du message. Si vous souhaitez que votre classe ou votre école participe activement au projet via des échanges avec l’équipe et avec les enfants des écoles partenaires, merci de contacter Anne-Charlotte Lejeune la responsable partenariat école : annecharlotte.projetesperanto@gmail.com.

Pour finir une petite vidéo en dessin animé sur le projet Esperanto.

Plein d’autres informations sur ce beau projet, leur site projet-esperanto.fr

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone