Le premier App Store du bâtiment est né

LeParisien1Intent Technologies propose une plateforme de téléchargement d’applications numériques pour un habitat durable. L’entreprise se revendique le « Twitter » de la ville intelligente de demain. Les habitants, des logements sociaux concernés, peuvent désormais surveiller et contrôler leur consommation énergétique.

 

L’entreprise apporte des solutions positives pour lutter contre la surconsommation d’énergie et les dépenses superflues. L’infrastructure permet, en temps réel, de connaître les dépenses en électricité, gaz et eau d’un bâtiment ou d’un logement. La plateforme commercialisée en 2011 par Benjamin Ulrich et François de Sivry, est une « open source », soit un logiciel ouvert. L’objectif de cette « boutique numérique » est d’offrir des services variés aux utilisateurs. Les clients d’Intent Technologies sont principalement des bailleurs sociaux et des syndicats de copropriété. Qu’il s’agisse d’habitants ou d’occupants, l’objectif reste le même : rendre les bâtiments moins énergivores. A la manière d’un abonnement téléphonique, le propriétaire comme le locataire, sont informés dès qu’ils sont hors forfait.

Un coaching énergétique personnaliséQuartier HLM de Kérourien - Saint-Pierre (Brest)

Grâce à des capteurs, installés sur les compteurs traditionnels, les données sont collectées et recueillies dans des applications pour Smartphones, tablettes et ordinateurs. Le particulier retrouve, sur sa plateforme, différentes options lui permettant d’apprivoiser et de gérer sa consommation personnelle. Depuis la création de l’entreprise, une diminution de la consommation de 5 à 15% par particulier a été enregistrée.  De courbes en histogrammes, l’habitant peut ainsi saisir l’ampleur de sa facture mensuelle. Au delà des chiffres et des économies financières, cet App store d’un nouveau genre, propose des applications de coaching énergétique. Un suivi personnalisé permet de changer ses mauvaises habitudes. Mais la jeune entreprise n’a pas l’intention de se limiter; tous les aspects du bâtiment et du « mieux vivre » sont étudiés. Prochainement, un maintien à domicile pour les personnes âgées devrait voir le jour. Une surveillance des températures ambiantes en cas de canicule ou encore un système notifiant la panne d’un ascenseur, seront bientôt mis en place. Pour la marque, les séniors sont un vrai marché, surtout quand l’on sait que près de la moitié des locataires des bailleurs sociaux sont des quinquagénaires.

Durable de long en large

Au total, Leparisien2près de 5 000 objets de mesures de la marque sont installés dans quelques 1 000 bâtiments. Fabriqués en Bretagne, les capteurs sont durables et écologiques. Ces outils de mesures ne se chargent pas, ils ont une durée de vie extrêmement étendue et ils nécessitent très peu de maintenance. « Nous n’avons pas besoin d’intervenir tous les deux mois sur les appareils. Une visite tous les dix ans suffit. Notre emprunte carbone est ainsi limitée« , explique Matthieu Roynette, responsable des sujets énergie pour Intent Technologies.  Et si l’achat d’une tablette numérique peut représenter un important investissement, l’ordinateur et la connexion internet seraient déjà présent dans une grande majorité des logements.

Highlights

  • Un chiffre d’affaire annuel de 1,6 millions d’euros
  • 1 000 bâtiments équipés
  • 5 000 capteurs installés
  • Une réduction de la consommation d’énergie allant de 5 et 15%
  • 12 salariés

Cet article a été diffusé dans Le Parisien Economie du 16 septembre 2013. Retrouvez Néoplanète toutes les semaines dans le supplément économie du journal.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Barbara Krief

Journaliste pour Le Plus de L'Obs, Barbara Krief continue d'écumer les festivals engagés pour Néoplanète. Retrouvez-la sur Twitter @KriefB.