Le Pandathlon du WWF, une marche pour la biodiversité

Le WWF-France lance un événement sportif de collecte de fonds, le Pandathlon. Rendez-vous les 22 et 23 mai 2010 au cœur de la Réserve de Biosphère du Mont Ventoux (Vaucluse).

Le but du jeu est simple : les participants forment des équipes de 4 personnes. Ils collectent un minimum de 1 600 € au profit des programmes de conservation du WWF. Avant de gravir à pied le jour J les 1 600 mètres de dénivelé du Mont Ventoux, soit plus de 20 km de marche avec une pente moyenne de 7%. Chacun à son rythme ! Pour le WWF-France, cet événement est l’occasion de réunir ses sympathisants afin de participer, ensemble, à une aventure sportive, solidaire et respectueuse de l’environnement dans un cadre exceptionnel.

Car le pandathlon est un événement éco-conçu, de sa conception à sa mise en œuvre. Afin de s’assurer de limiter ses impacts le WWF-France a ainsi mis en place plusieurs outils : un comité Empreinte Ecologique pour conseiller les organisateurs, un bilan de l’empreinte écologique de l’événement et enfin une compensation de l’empreinte carbone. Par ailleurs, le tracé du Pandathlon a été soumis à la validation du Comité Scientifique de la Réserve de Biosphère du Mont Ventoux afin de s’assurer que l’événement ne perturbe pas les écosystèmes. Enfin, chaque participant signera une charte environnementale afin de s’engager à respecter le milieu dans lequel il va pratiquer ce défi.

Un cadre mythique à préserver grâce aux dons collectés
Déclaré réserve naturelle de biosphère par l’UNESCO, le Mont Ventoux fait partie du réseau Natura 2000. Il est situé dans deux des écorégions prioritaires désignées par le WWF pour la richesse de leur biodiversité et l’importance des menaces liées aux activités humaines qui pèsent sur elles : les écorégions alpine et méditerranéenne. Le WWF-France y travaille notamment sur les thématiques marine, forestière et de tourisme durable. Plus loin, le WWF mène aussi des programmes en Outre Mer : forêts du plateau des Guyanes, protection des tortues marines au large de la Guyane, protection des récifs coralliens dans le Pacifique sud, préservation des forêts sèches et humides de Nouvelle Calédonie.

Plus d’infos : www.pandathlon.fr

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone