Dessine moi un parc

Le Petit Prince - Google ImagesUn nouveau parc s’inaugure le 12 juillet entre Mulhouse et Colmar sur le thème du Petit Prince.

Mouve Radio web

Version écrite de la chronique, en collaboration avec Eddy Delcher

La création d’un nouveau parc de loisirs est toujours une nouvelle sympathique surtout quand elle tourne autour du livre français le plus connu au monde ! Le roman écrit en 1943 par Antoine de St Exupéry s’est vendu à 150 millions d’exemplaires, traduit en 275 langues et réunit 8 millions de fans sur Facebook… bref un héros toujours aussi moderne qui a donné l’idée de ce parc à Matthieu Gobbi et Jérôme Giacomoni, les dirigeants de la société Aérophile, leader mondial du ballon captif qui en ont déjà vendu 70 dans le monde dont le ballon du Parc André Citroën.

photoAlors ça veut dire qu’on peut faire du ballon dans ce parc ?

C’est même une de ses originalités puisque c’est le 1er parc aérien du monde ! Parmi les 31 attractions, 2 ballons symbolisent des planètes du livre, notamment celle de l’allumeur de réverbère. Vous pouvez aussi prendre un verre dans l’aérobar, un dirigeable où 15 personnes se retrouvent assises, les pieds dans le vide à 35m de hauteur… impressionnant ! Ce parc est réservé aux petits et à ceux qui ont gardé leur âme d’enfant, vous vous souvenez de la phrase du livre : « Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants, mais peu d’entre elles s’en souviennent ». Au menu : un labyrinthe géant, des projections de films en 3D, une formidable serre aux papillons, des moutons, forcément, des pigeons qui font des culbutes dans le ciel et même des… renards !

crédit photos Yolaine de la BigneDes renards sauvages ?

Quatre renardeaux adorables qu’on peut voir vivre dans leur renardière. Un animateur vous explique, en caressant un petit renard dans les bras, la vie du meilleur copain du Petit Prince. C’est un joli lieu plein de poésie à Ungersheim en Alsace où l’on s’amuse, on rêve et bien plus encore car, comme l’écrit Saint Exupéry « On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux ».

La chronique « Bonne Nouvelle » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée vendredi 4  juillet 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Quelle Époque Éthique », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.