Le musée du Louvre se rhabille en bio-équitable

LouvresLes 1.300 agents du musée du Louvre (*) à Paris sont désormais vêtus de coton bio et équitable. Non seulement ces nouvelles tenues sont écoresponsables mais elles ont même permis de faire des économies.

Les tissus ont été sélectionnés selon un sévère cahier des charges, élaboré avec le cabinet Karistem Corporate Consulting. Il intègre des exigences comme le coton bio et équitable, les déclarations sociales et environnementales des fournisseurs, la traçabilité des produits et la limitation des substances chimiques nocives et de solvants toxiques dans la fabrication et l’entretien.

La coupe a été revisitée et, pour réduire la facture, les coloris ont été harmonisés et les modèles peu demandés supprimés. Les vêtements ne seront plus renouvelés automatiquement tous les six mois mais à la demande. Enfin, les marchés ont été alloués par type d’articles, ce qui s’avère moins coûteux qu’un marché global. Résultat : une économie globale de 4 % sur un budget de 800 000 euros par an.

Plébiscité par le personnel du musée, ce « rhabillage » a valeur d’exemple en terme d’image pour le Louvre, pour les agents eux-mêmes, pour les visiteurs et pourquoi pas, pour les autres musées, entreprises et établissements recevant du public, comme La Poste, la SNCF et bien d’autres. Vitrine mondiale, le Louvre témoigne ainsi de son engagement en tant qu’employeur dans une démarche de développement durable.Et cette démarche – inédite à un tel niveau – démontre aussi que l’introduction de critères de développement durable ne comporte pas de surcoûts sans nuire à la qualité. Prochaine étape pour Le Louvre : introduire les critères du développement durable à tous les niveaux  de sa gestion ?

Une question à 20 millions d’euros : selon quels critères la SNCF a-t-elle procédé récemment au renouvellement des tenues de 33.000 agents devant porter un uniforme ?

(*) Le Louvre est le musée le plus fréquenté au monde, avec 8,5 millions de visiteurs, devant le British Museum à Londres.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yves Leers

Journaliste spécialisé dans les questions d’environnement (AFP), conseil en développement durable (L’Atelier du climat), ex responsable de la communication et de l’information de l’ADEME.