Le mérou connait la langue des signes

Entre le mérou qui communique par signes avec ses compagnons de chasse, lAllemagne qui approuve la réglementation européenne sur les produits dérivés du phoque et l’hécatombe des grenouilles , voici nos coups de cœur et nos coups de griffe de la semaine !

Mérou corail de mer rouge, Mérou loche vagabonde Plectropomus pessuliferus marisrubri crédit photo P.LibourelLe mérou est un poisson trapu, ce qui l’empêche de traquer certaines proies dans les récifs coralliens. Pas très pratique en cas de fringale. Il adopte donc des postures spéciales pour indiquer à d’autres poissons plus agiles leur emplacement, malin !

Selon Sciences et avenir du mois de juin, dès que le mérou a dans le collimateur son déjeuner, il se dresse à la verticale, tête en bas, ce signal étant compris et interprété par ses amis de chasse ;  des murènes, des pieuvres ou encore des napoléons. Ces derniers prennent alors la relève en attrapant la relève et débusquent d’autres poissons capturés par le mérou.

coup de coeur defC’est la première fois qu’une telle attitude est identifiée chez les poissons d’après les chercheurs de l’université de Neuchâtel qui ont observé ce comportement sur des récifs coralliens en Egypte et Australie.

A lire page 2 : L’Allemagne approuve la réglementation européenne sur les produits dérivés du phoque

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.