Le « Kiss of love » embra(s)se l’Inde

Kiss of Love Crédit : capture d ecran hindustantimesDepuis plusieurs semaines, des révolutions de « baisers d’amour » se propagent en Inde. La jeunesse a décidé de combattre les fondamentalistes hindous en s’embrassant en public. Une manifestation est prévue le 7 décembre prochain à Calicut, dans le sud du pays.

Au pays du « Kama Sutra », le code pénal punit d’une peine de trois ans de prison « quiconque suscitant la gêne par un acte obscène dans un lieu public ». Des étudiants revendiquent le droit de s’aimer sans devoir se cacher. Le mouvement « Kiss of Love » a vu le jour après que des personnes appartenant à un groupe de fondamentalistes hindous ne supportaient pas de voir des couples qui, selon eux, avaient des comportements trop suggestifs.

Dans le pays, il ne faut donc pas montrer des gestes d’amour en public. En effet, des lois prudes, héritées de l’Angleterre victorienne, sanctionne tout individu qui ose avoir des comportement à « l’occidentale ». Pour les Indiens, le moment est donc venu de se prendre dans les bras et de s’embrasser dans les rues devant les caméras et devant les opposants au baiser public.

Le mouvement s’étend grâce aux réseaux sociaux. La page Facebook de la mobilisation est très active et a déjà récolté plus de 140 000 « j’aime ».

A découvrir aussi notre dossier sur d’autres modes de contestation  AH ! ÇA IRA, ÇA IRA, ÇA IRA ! L’HUMOUR TOUJOURS VAINCRA ?

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Curieuse de la vie et aventurière, Hind aime découvrir de nouveaux horizons et d’autres cultures. Elle se dit citoyenne du monde. Elle se passionne par tout ce qui l’entoure. Elle raffole du foot, de la mode, de la beauté, du bien-être …Licence de journalisme en poche, elle se spécialise dans un master en journalisme radio/tv à l’IEJ Paris. En se souciant de l’avenir de notre planète, elle rejoint l’équipe de Néoplanète.