Le jobbing, c’est la santé

service particuliers credit phovoirEn cette fête du travail, parlons d’une tendance bien pratique lorsqu’on a besoin de petits services !

Le jobbing, c’est la santé 

Version écrite de la chronique, avec la collaboration d’Eddy Delcher

Cette tendance, c’est le jobbing, qui désigne en fait la mise en relation de particuliers pour accomplir des petites tâches du quotidien. Plusieurs sites proposent ce genre de services en France, comme YoupiJob, Firzbiz, ou encore jemepropose.com. Le principe est simple : quelqu’un poste une annonce du genre : « j’ai besoin de déplacer une armoire, une pelouse à tondre, un enfant à garder », et les autres membres lui répondent. C’est donc très pratique car c’est du sur-mesure.

Et c’est avantageux financièrement aussi

Et dans les deux sens, en plus. Non seulement le demandeur paye moins que s’il ou elle avait fait appel à un professionnel, et celui qui rend le service trouve ainsi un petit boulot facilement. Ça permet notamment à ceux en recherche d’emploi de gagner de l’argent rapidement et assez régulièrement en travaillant quelques heures par-ci et quelques heures par-là. Ce système d’entraide entre particuliers connaît un tel essor qu’aux États-Unis, c’est en train de devenir un véritable travail. Alors, à quand les jobbeurs professionnels en France ?

Une autre bonne nouvelle pour ceux qui se laisse parfois emporter par le stress au travail

Saviez-vous que dire des gros mots lorsqu’on s’énerve au travail aide à réduire le stress ? C’est une étude assez marrante menée à l’université d’East Anglia qui montre que de se lâcher verbalement aide vraiment à faire baisser la pression. Attention, il ne s’agit pas non plus d’insulter ses collègues à tout bout de champ, mais simplement de se défouler. Le phénomène est d’ailleurs très courant dans les milieux boursiers, ou encore chez les journalistes…

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.