Portrait de végétariens :

Léonard de Vinci, le génie italien nourri à la sauce végétarienne

Après l’étude de plusieurs peuples végétariens intéressons-nous désormais plus particulièrement aux personnages de l’Histoire. Ils sont connus, mais pas forcément pour leur régime alimentaire. Pour commencer, nous passons du Moyen-Âge à la Renaissance pour rencontrer le grand Léonard de Vinci.

Homme de Vitruve, Léonard de Vinci
Homme de Vitruve, Léonard de Vinci

Scaphandre, sous-marin, hélicoptère, char d’assaut, parachute… Léonard de Vinci est à l’origine de nombreuses découvertes. Peintre, sculpteur, scientifique, humaniste et aussi philosophe, il est pour beaucoup un « esprit universel » qui fascine encore aujourd’hui, soit 500 ans après sa mort.

De Vinci n’est pas à l’origine de sa célèbre citation sur le végétarisme

Une citation attribuée à Léonard de Vinci circule beaucoup alors qu’il n’en serait pas l’auteur :  « J’ai très tôt renoncé à la viande et un jour viendra où les hommes tels que moi proscriront le meurtre des animaux comme ils proscrivent aujourd’hui le meurtre de leurs semblables ». En fait, David Hurwitz de l’Union Végétarienne Internationale explique qu’elle serait tirée d’un roman de Dimitri Merejkovski : The Romane of Leonardo da Vinci en 1926.

Et effectivement, nous pouvons lire au chapitre VI de ce livre : « Léonard ne mange pas de viande et dit qu’un temps viendra où tous les hommes, à son instar, se contenteront de légumes; le meurtre des animaux est à son avis aussi blâmable que celui des gens ». Mais alors, était-il végétarien ou est-ce une « ruse des militants pour convertir » de nouvelles personnes ?

Une lettre prouverait son régime alimentaire

Bien qu’il n’aurait jamais prononcé de telles paroles, Léonard de Vinci aurait bel et bien été végétarien. La preuve vient d’une lettre écrite par l’explorateur Andrea Corsali à Julien de Médicis, dans laquelle il explique que les habitants de la région de l’Inde dans laquelle il se trouve ne se permettent pas de faire du mal à un être animé, pas plus que « il nostro Leonardo da Vinci ». A moins qu’il y ait un autre Léonard de Vinci inconnu de tous, sauf de ce navigateur et homme d’État en 1515, il semble bien que le peintre de la Joconde fût végétarien

L’homme doit s’engager à combattre activement le mal et faire le bien

Croquis du sous-marin imaginé par de Vinci
Croquis du sous-marin imaginé par de Vinci

Léonard de Vinci se méfiait beaucoup de ce que ses congénères pouvaient faire de ses inventions. Il expliquait par exemple au sujet de son sous-marin qu’il ne préfèrait pas divulguer combien de temps nous pourrions rester sous l’eau avec son équipement « en raison de la nature maléfique des hommes, qui l’utiliserait pour l’assassinat au fond de la mer ».

L’artiste italien était très engagé dans le combat du bien contre le mal. Il était notamment connu pour acheter des oiseaux en cage afin de les libérer. En ce XXI ème siècle, nous pourrions donc facilement l’imaginer porte-parole d’une association de défense animale ou pourquoi pas leader d’un groupe d’activistes libérant les cobayes des laboratoires d’expérimentation !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Passionnée par le cinéma documentaire et l'environnement, Alexandra a choisi le journalisme par vocation. En grande optimiste et végétarienne convaincue, elle espère un avenir meilleur pour le monde. Chaque petite voix compte... la sienne aidera peut-être à améliorer les choses en donnant les informations nécessaires à la réflexion !